Archives du mot-clé couple mixte

Il y a de l’amour dans l’air

Couple japonais

[Guide] être enceinte/accoucher au Japon | 6 à 9 mois.

Ceci est la suite de : [Guide] être enceinte/accoucher au Japon | 0 à 3 mois et de 3 à 6 mois.

7 juillet, 6 mois, 26 semaines.

Premiers achats ! Je n’ai pas pu résister à l’achat de paires de chaussettes, et deux jours plus tard, un « body ». L’idée est simple, le bébé à maintenant un peu plus de 6 mois, et il faut être pret, surtout en cas de naissance prématurée. Mon petit frère étant né à 8 mois et se portant très bien, il n’est pas impossible qu’un bébé survive, avec les soins qui vont avec.

fringues

16 juillet, 27ème semaine.

Ma femme s’est rendu seule à l’hopital et tout s’est bien passé. Le bébé fait maintenant 1 kg pour un peu plus de 35 cm. Ca fait un ventre à peu près comme … ca ! pregnant

Le docteur s’est félicité de la « non-prise » de poids de ma femme, qui, en deux semaines, n’a donc pas gagné un seul kilo. Elle est encore un peu au dessus du poids « autorisé », mais si elle continue comme ca, elle rentrera dans la norme Japonais dans 2 à 3 semaines. Si on considère que le bébé, lui à grossit, on en peut meme en déduire que ma femme a perdu un peu de poids.

La consultation était cette fois un peu plus chere car elle comprenait :

  • Une prise de sang
  • L’écho
  • Une sorte de certificat pour que ma femme puisse prendre une année de congé maternité. (en fait la preuve de sa grossesse).

Cout total : 11.000 yen, compensé d’un coupon de 4.000 yen, soit 7.000 yen. Pas d’image de l’écho cette fois, le bébé bougeait trop ! Et à propos de mouvement justement, voici ce que j’ai réussi à « filmer » il y a peu de temps : https://www.youtube.com/watch?v=_32tkHdcHQc. Je ne savais pas qu’un bébé pouvait autant bouger :x

21 juillet, 28 semaines.

Nous avons maintenant le choix, en contactant notre hopital ou notre mairie, d’assister à une sorte de séminaire/classe pour les nouveaux parents. Nous allons donc commencer par la classe de la mairie. J’espère ne pas être décu.

Alors que j’attends des conseils sur « comment faire telle ou telle chose pour un bébé », la personne au téléphone a demander à ma femme de venir avec des vetements de sport. Si c’est pour faire du Yoga, c’est pas notre priorité. Nous verrons bien, rendez vous ce dimanche !

Mail envoyé à l’Ambassade de France au Japon pour avoir un renseignement, faut il laisser le prénom de ma fille en kanji ou le traduire en Alphabet Latin lors de la déclaration ? Réponse de l’Ambassade le lendemain, il faut remplir le document avec « notre » alphabet latin, que vous ayez déclaré le nom de votre enfant à votre mairie Japonaise en Kanji, en Katakana ou en Roumaji.

Donc par exemple, imaginons que vous appeliez votre enfant « Louis », il faudra, au Japon, lors de la déclaration à la mairie, écrire ce prénom en kata (ルイ) ou en Kanji (désolé je suis nul en Kanji) et lors de la déclaration à l’Ambassade de France, l’écrire « Louis ».

26 juillet

Rapide visite imprévue à l’hopital, ma femme à de nouveau mal au coeur. Nous nous y rendons et n’obtenons aucunes réponses … je commence sérieusement à douter du service médical Japonais.

La facture elle, est bien la, 1500 yen auquel il faut ajouter les 1750 yen de taxi.

Le coté positif, nous savons maintenant qu’il nous faut, en taxi, 15 minutes pour nous rendre à la clinique, et que ca ne coute pas (trop) cher. Non, nous n’avons pas de voiture. Je ne peux pas encore passer le permis Japonais (mon niveau en Japonais est surement encore trop bas) et ma femme ne dispose que d’un scooter.

A noter, le coté typiquement Japonais du medecin qui demande à ma femme de décrire sa douleur avec des … onomatopées … (véridict). La question du docteur : « mais votre douleur est plutot ChikuChiku, ZukiZuki ou KiriKiri ? » C’était assez surréaliste.

28 juillet,  semaine 29.

Direction la « classe parentale » organisée par notre mairie à l’hopital publique. Avec nous, 29 autres couples. Au programme, 3h d’informations, tout en Japonais, en 3 parties :

  1. Visionnage d’un film de la NHK soulignant l’importance des roles de pères et de mères.
  2. Tous en rond sur des coussins, petits exercices de Yoga et surtout quelques conseils sur les facons correctes de s’assoir (photo suivante, volée à l’iPhone).
  3. Ateliers sur la nutrition et la santé.

classe parentale

Etait-ce bien ? Oui et non. Oui parce que c’était gratuit et pas forcement dénué d’interet. Non parce qu’au final, les parents n’apprennent pas forcement beaucoup de choses, pour ne pas dire rien (oui, je me contredis) :

  1. Le film de la NHK avait surement plus de 15 ans et n’a fait qu’éffleurer le role de parents, caricaturé comme c’était pas permis.
  2. Le Yoga : je pensais que ma femme apprendrait à respirer pour limiter la douleur de l’accouchement, non.
  3. Les ateliers étaient plutôt vides au niveau informations. J’aurais préféré apprendre ce qu’il faut cuisiner au bébé, comment le manipuler, comment lui donner le biberon ou le changer, apprendre à décoder ses pleurs, mais j’en demandais surement trop.

Nous repartons malgré tout avec quelques informations et quelques documents interessant tels qu’une liste des choses à prévoir pour la naissance de bébé.

29 juillet.

Ce matin au reveil, j’ai déposé mon oreille sur le ventre de ma femme et je lui ai dit : « ton coeur bat vite ! » mais en fait, ce n’était pas le sien. C’était la premiere fois que j’entendais le coeur du bébé en dehors de l’écho. C’est donc possible des le 6eme mois, à condition que le bébé soit evidemment dans une position qui facilite cette écoute.

31 juillet.

Rendez-vous avec l’infirmière pour donner à ma femme les résultats de son analyse de sang effectuée il y a quelques semaines : elle manque simplement de fer. Elles ont aussi eu un entretien secret sur la forme des seins, qui facilite ou pas, la tetée, mais je n’ai pas eu plus de détails, tout doit être ok de ce coté la.

5 aout, 30 semaines, 7 mois.

Nouvelle visite de routine à l’hopital et encore une fois, impossible de faire une echo correcte tant le bébé bougeait. Tant mieux, car de toutes les facons, elle est si « grande » qu’il est maintenant impossible de la prendre en entier.

La petite bête fait maintenant 1.500 kg. Elle a prit 400 grammes en deux semaines. Sur les 3 derniers mois, la courbe de poids des bébé augmente très rapidement. Le medecin nous a à nouveau confirmé que c’était une petite fille.

Après l’écho, ma femme est retourné voir le medecin pour un examen intra-utérin (je crois que c’est le nom, pour voir si tout est en place dans le ventre de ma femme). Apparement tout va bien, mais le docteur à semblé dire que son placenta était *quelque chose que je n’ai pas compris*. Après une demi-seconde de panique à l’écoute du récit de ma femme, elle m’a rassuré en me disant que tout allait bien. Je re-poserai la question au medecin la prochaine fois (comprendre : je demanderai à ma femme de poser plus de questions la prochaine fois).

La consultation nous à couté 5500 yen, compensé d’un coupon de 4000 yen, donc 1500 yen pour cette fois.

Comme la plupart des femmes enceintes, ma femme s’est vu prescrire du Fer pour les 2 derniers mois de sa grossesse. Prochaine visite, dans deux semaines !

Coté coeur de ma femme va plutot bien. Elle arretera très bientot son travail et sa santé semble aller de pair avec les heures travaillées. En ce moment elle pose des jours de congés et du coup, elle se sent mieux.

Coté oreilles, elles sont parfois encore bouchées. Impossible de savoir d’ou ca provient.

Un nouveau petit symptomes est apparu, ma femme à des démangeaisons sur les mains et les pieds, mais c’est surement causé par la chaleur de l’été. 37°C pour les femmes enceintes, ca n’aide pas vraiment. Le medecin lui  a donné une crème qui semble apaiser (trop lentement) ces demangeaisons (encore une fois, le medecin-spécialiste ne semblait pas savoir ce qu’avait ma femme … décidement -_-).

8 juillet – tremblement de terre (?)

Tranquillement à la maison, j’entends mon téléphone portable émettre une drole de sonnerie … je ne bouge pas. 5 secondes plus tard, ma tablette se met elle aussi à émettre un étrange son … Ayant déja entendu ces sons, je me lève et regarde mes appareils : horreur, « un tremblement de terre arrive, intensité 6, dans quelques secondes ». La TV s’en mele, un « Bip-Bip » apparait avec un message !!!

photo

Montée d’adrenaline, saisie du sac de secours, je saute dans mes chaussures, je pense à ma femme qui est au boulot pas très loin, je vais aller la rejoindre, j’ai peut etre le temps de lui envoyer un email, ce que je fais, et finalement je m’apercois … que le tremblement de terre n’arrive pas. C’était en fait une erreur au niveau National. La TV et les responsables de cette alerte se sont excusés mais je suis bien heureux d’avoir ce systeme. Je n’ose pas imaginer l’inverse : un tremblement de terre de niveau 6 voir plus, et aucune alerte. Je suis sur que les quelques secondes qui precedent le tremblement de terre sauvent beaucoup de vie ! Bref, j’ai vecus une fausse alerte !

18 aout, 32eme semaine.

Le bébé semble beaucoup moins excité. Il bouge evidemment encore pas mal mais ses gestes sont de moins en moins amples vu qu’elle a de moins en moins de place pour bouger. Nous continuons de surveiller ses phases d’activités et de sommeils, qui semblent correspondrent plus ou moins à celles d’un nouveau né : grosso modo 2h d’excitation, 2h de sommeil, 2h d’excitation, 2h de sommeil, bis repetita.

Ma femme se sentant plutot bien, cette semaine nous iront 3 jours à Hiroshima ! 44000 yen l’aller retour en Shinkansen (le TGV Japonais) + 2 nuits d’hotel. De mémoire, il est possible de voyager sans problèmes jusqu’au 8eme mois. Hiroshima n’étant qu’a 2h d’Osaka, tout devrait bien se passer !

Meme si cela semble se calmer, ma femme subit encore quelques demangeaisons sur les mains et surtout sur les pieds.

Achat du lit et de la poussette : 12000 yen et 20000 yen.

Un nouveau symptomes est apparu, ma femme à maintenant quelques remontées acides (mais pas de nausées), juste avant le coucher, et quelques fois au lever.

33eme semaine.

Retour du petit périple à Hiroshima. Le voyage était plutot fatiguant pour ma femme. Elle qui pensait « peter la forme », nous avons du faire enormement de pauses (tant mieux). De toutes les facons, avec 36°C à l’ombre, impossible de faire autrement. D’après elle, c’était « sympa », elle n’a pas trop souffert. Le bébé semble en bonne santé, il bouge toujours autant. Demain, visite médicale !

La visite médicale s’est plutot bien passée. Plutot bien car le medecin nous a informé que le bébé était plutot bas. Le voyage à Hiroshima ne semble pas être en cause d’après le medecin. Ce n’est donc pas très important, pour le moment, tant que ma femme se repose. Elle a donc « ordre » de ne plus rien porter, et de se reposer au maximum.

Nous ne savons d’ailleurs pas depuis quand, mais le bébé est la tête en bas. (moi qui parlais sans cesse au haut du ventre de ma femme, je m’adressais en fait aux fesses de ma fille :/ haha).

Apres l’echo, place à l’examen ultra-uterin : le placenta, qui était un peu « bizarre » la dernière fois, est maintenant en bonne position.

13 - 33SA

Un visage, derriere un bras – 33SA.

Cette fois ci, nous avons payé 7300 yen, mais nous avons utilisé un coupon de 4000 yen. Soit un total de 3300 yen.

Le medecin à prescrit quelques medicaments à ma femme pour ses « remontées acides ». C’est apparement normal pour les 2 derniers mois de grossesse. Elle devra aussi penser à bien prendre le Fer pour préparer l’accouchement.

Cout des médicament : 2000 yen.

Quelques informations complémentaires :

Ma femme vient de trouver, dans le petit carnet de santé du futur bébé, une carte postale qui sert à déclarer la naissance. Il n’est donc pas necessaire de se rendre à la mairie, une simple carte postale avec quelques renseignements, un timbre et c’est bon ! (je pense que je me déplacerai quand même, par précaution).

Coté remboursement, ou plutot « aide post-natal », ma femme vient de trouver, dans un livre qui recence toutes les aides dont nous pouvons bénéficier (donné par notre mairie), des informations à ce sujet. Cette aide est de 420.000 yen (3200 euros avec le cours du yen du moment) et elle se demande auprès de la « national health insurance » (en gros, très gros, c’est un peu la sécurité sociale du Japon). Le nom de cette aide est : kokumin kenko hoken.

A partir d’aujourd’hui, tous les jours, et jusqu’à la naissance, nous devons compter les mouvements du bébé. Il faut noter le temps que prend le bébé pour faire 10 mouvements. Ce nombre de mouvements devrait ralentir au fil des jours, mais tant que nous pouvons en compter 10 en 1h, c’est parfait. Nous sommes pour le moment très loin de cette limite puisqu’avant hier le bébé à fait 10 mouvements en 7 minutes, et qu’hier elle en à fait 10 en 10 minutes.

L’agenda des deux prochaines semaines est chargé car nous allons avoir :

  • Un cours de préparation à la naissance.
  • Un cours « pour parents » – ca s’appelle « papa & mama’s class » (Je l’espère différent de celui donné par la mairie).
  • Un rendez vous -je-ne-sais-pas-pourquoi- avec la sage femme qui accouchera ma femme.
  • Une visite de routine pour une écho.

7 septembre, 35eme semaine

Direction la clinique pour assister à une classe parentale (Papa & Mama class). Celle organisée par la mairie n’ayant pas été mémorable, je m’attendais à quelque chose du même accabit de la part de la clinique … ben je me suis trompé, c’était très sympa, et surtout instructif.

Nous étions à nouveau avec une dizaine de couples, plutot jeunes et nous avons « appris » à laver et à changer un bébé. Pour être le plus grand parmis mes frères, je n’ai pas appris grand chose, c’était plutot des révisions, mais pour ma femme, fille unique, c’était totalement bénéfique.

La classe était bien sur dispensée en Japonais, ma femme me traduisant les passages les plus importants ou les (nombreux) mots étrangers à mon (pauvre) vocabulaire. Au final, c’est plutot positif.

Les futurs papas ont meme la possibilité de porter un « faux ventre » de 7kg et de se ballader partout dans la clinique (non, je n’ai pas de photos :p ).

Les grossesses sont considérées « à terme » entre la 37eme et la 42eme semaine. Avant la 37eme semaine, on parle de prématuré, après 42 semaines, je sais pas … un bébé qui aime rester au chaud surement. Je vous conseille Tanguy comme prénom :p

classe1

classe2

Autre gros point positif, cette classe, qui s’est quand meme étalée sur 2h30, était totalement gratuite.

9 septembre, 35eme semaine

Direction la clinique, et comme d’habitude, nous avons le droit à une écho. Les résultats de la prise de sang de ma femme sont arrivés (celle effectuée le mois dernier, de mémoire), et elle a une petite infection. Résultat, encore des médicaments à prendre.

Cout de la consultation : 7000 yen, compensé par un coupon de 4000 yen, soit 3000 yen au final.

Les medicaments eux, nous ont couté 3000 yen.

Le bébé se porte bien mais il est encore legerement plus bas que la dernière fois, ce qui veut dire qu’il pourrait arriver tres bientot. Une naissance à 35 semaines de grossesse équivaudrait à mettre au monde une petite prématurée, donc le medecin a demandé à ma femme de rester a la maison et de se reposer au maximum. Il suffit qu’elle « tienne » deux semaines.

Le bébé a maintenant atteint sa taille « de naissance » et il fait 2.250g. Il (elle) ne va donc plus gagner en taille, mais en poids. Ma femme faisait 2.500g à la naissance, on en est pas loin.

Voici la fréquence des visites à l’hopital au Japon :

  • Jusqu’à la semaine 23, une visite toutes les 4 semaines.

  • Entre la semaine 23 et la semaine 26, une visite toutes les 2 semaines.

  • A partir de la 36eme semaine – une visite par semaine.

Sur le chemin du retour, achat du futon pour le lit (qui n’est pas encore monté :x)

13 septembre

Rencontre avec la nurse, à qui ma femme à posé toutes les questions qui la tracassait concernant la chambre qui lui sera reservé 5 jours.

Il va bientot falloir verser 420.000 yen, mais pour ce prix, tout est compris : service, pyjama, robe de chambre, chausson, savon, brosse à dents …

17 septembre, 36 semaines + 2 jours

Nouvelle visite à la clinique et tout semble plutot bien aller, malgré le fait que le bébé soit toujours aussi bas. Ca n’inquiete pas le medecin, qui nous affirme que meme si le bébé devait arriver demain (ce qui est possible vu sa position), ca n’aurait pas de conséquences néfastes. Le bébé semble de pas risquer grand chose après 35 semaines de grossesse.  Je ne suis pas medecin, je vais le croire, meme si 36 semaines me semble tot. Les bébés sont cencés naitre entre la 37eme et la 41eme semaine. Je prefererai que le bébé attende encore un peu ! Nous verrons bien.

Vu que le bébé est un peu bas, il est maintenant un peu difficile d’estimer son poids. A priori 2.250 kg.

Prix de la consultation : 6500 yen, compensés d’un coupon de 4000 yen, soit 2500 yen de notre poche. Ce prix comprend des medicaments pour combler la carence en Fer de ma femme.

Apparement, au Japon, les femmes mesurant moins de 147cm doivent faire un scanner du bassin afin de savoir si tout est en règle (comprendre : si le passage est assez grand). Ma femme faisant 150 cm, le medecin a malgré tout décidé de lui faire passer cet examen afin de s’assurer que tout va bien.

19 septembre

Le matin, scanner du bassin (2000 yen), et l’après midi, classe pour les futures mamans afin de donner quelques explications sur l’accouchement et le fonctionnement de la clinique.

Le résultat du scanner ne sera connu que la semaine prochaine.

24 septembre, 37 semaines + 2 jours

C’est aujourd’hui une date « importante » puisque le bébé n’est plus considéré comme étant prématuré si il venait à naitre. Nous avons été à la clinique pour une visite de routine et le docteur nous l’a confirmé. Après une consultation rapide, il nous a informé que selon lui, le bébé naitrait un peu avant la date qu’il avait initialement prévu, le 13 octobre. Le bébé fait maintenant 2.7kg, 500g de gagné en 1 semaine et demi (estimation du docteur).

cout de la consultation : 6700 yen, compensé d’un coupon de 4000 yen, soit 2700 yen de notre poche. De mémoire, il nous reste 2 coupons, pour les deux dernieres consultations, si le bébé patiente tranquillement bien sur.

Ma femme ayant terminé ses médicaments, elle a eu le droit à de nouveaux tests, dont nous ne connaitrons les résultats que la semaine prochaine.

30 septembre, 38 semaines.

Visite médicale le matin : le bébé se porte bien, elle fait maintenant 2.9 kg. Le medecin a encore demandé à ma femme de réduire sa consommation de riz car elle a « gagné » 9 kg depuis le début de sa grossesse.

Coût de la consultation : 7000 yen compensé d’un coupon de 4000 yen, soit 3000 yen au total. Il ne nous reste plus qu’un coupon, pour la semaine prochaine. Le bébé devrait, de toutes les facons, arrivé dans 2 semaines maximum.

Classe maternelle l’après midi, organisée par la clinique et réservée aux futures mères. Le thème : les seins ! Comment nourrir le bébé, comment prendre soin de soi, etc. 8 autres femmes ont partagé la classe, et apparement, c’était interessant. Classe gratuite.

3 octobre, 38 semaines + 4 jours

Naissance ! Oui, naissance, moins de deux semaines avant la date prévues.

Le bébé a décidé de ne pas passer par la case « contraction toutes les 30 minutes », mais plutot par la case « bonjour il est 1h du matin, voici pour vous, contraction toutes les 10 minutes.

Direction l’hopital à 2h du matin, et 5h plus tard, voila le bébé ! 3.2kg et 47cm, bienvenue !

Il ne restera plus qu’a s’occuper des démarches administratives (déclarations Francaise et Japonaise) – Pour la paperasse Française, suivez le lien => http://www.ambafrance-jp.org/Naissance-d-un-enfant-francais-au,766

Récapitulatif :

Cout 1er trimestre : 56.000 yen

Cout 2eme trimestre : 58.600 yen

Cout 3eme trimestre : 451.500 yen

Cout total (qui ne concerne donc que l’hopital) : 566.100 yen

Le gouvernement nous remboursera tres certainement aux alentours de 420.000 yen, reste à notre charge : 140.000 yen.

[Guide] être enceinte/accoucher au Japon | 3 à 6 mois.

Ceci est la suite de : [Guide] être enceinte/accoucher au Japon | 0 à 3 mois et précede bien sur le [Guide] être enceinte/accoucher au Japon | 6 à 9 mois.

ps : je reviendrai corriger les vilaines fautes.

13 avril

Les recherches continuent sur internet et j’ai appris plusieurs choses grace à cette petite vidéo concernant les différences entre un accouchement Japonaise et un accouchement « non-Japonais » : http://www.youtube.com/watch?v=K-28SNCpxoM

  • La facon de compter les semaines ne commencent pas au même moment, d’ou les 10 mois de grossesse au Japon et de 9 mois « ailleurs ».
  • Le docteur Japonais n’est pas content quand une femme enceinte prend du poids (moi qui pensait que ma femme pouvait gagner 10kg tranquillement) Le medecin a interdit à ma femme de gagner plus de … 5kg … Sachant qu’un bébé pèse au final dans les 3 kg (?) et que sa poitrine à doublé de volume, il reste peu de marges pour ses hanches.
  • Le médecin Japonais conseille (souvent) de ne pas avoir de rapports sexuels pendant la grossesse …

***

Rendez vous à l’hopital, mais non pas pour une prise de sang, mais pour rencontrer la sage-femme qui accouchera ma femme. Cette consultation d’une vingtaine de minutes était gratuite. Ma femme à recu quelques conseils et a répondu à quelques questions :

  • Si il vous arrive quelque chose, est ce que je peux téléphoner à votre mari pour qu’il décide quoi faire ?
  • Est ce qu’il parle Japonais ? Anglais ?

Du coté des conseils, la sage-femme a aussi insisté sur la prise de poids.

Une autre information trouvée sur Internet, apparement, sous les 3 mois, on parle d’embryon. Entre 3 mois et la naissance, on parle de foetus. Après la naissance, c’est évidemment un bébé.

14 avril – 3 mois

Déja 3 mois, c’est rapide et lent en même temps. Les risques de fausse-couches sont maintenant censés diminuer. Ma femme retrouve peu à peu son énergie.

« Petit » tremblement de terre au passage, qui me fait surtout penser qu’il faut que je prépare le « sac d’urgence », celui que l’on saisit quand tout s’écroule autour de soi, et qui contient de l’eau, de la nourriture, une lampe, quelques médicaments, de l’argent et quelques fringues.

Ce tremblement aura été positif, il faudra aussi que je repense l’agencement de la chambre du bébé. Nous pensions mettre une commode à l’entrée et le lit au fond, mais nous allons faire l’inverse. Pas question d’avoir à enjamber une commode renversé pour aller jusqu’au berceau pour proteger le bébé …

earthquake

23 avril

Le ventre de ma femme est maintenant un petit peu rond. C’est le moment ou les gens la regardent en se demandant si il faut lui laisser la place dans le train parce qu’elle est enceinte ou est ce que tout va bien, elle a « juste un peu de ventre ».

Nous avons un rendez vous à l’hopital dans une 10aine de jours environs, début Mai. Ma femme en sera à sa 17eme semaine (SA) de grossesse et j’ai vu sur internet, que si le foetus était bien placé, il était possible, dans de rare cas, de connaitre le sexe de l’enfant. Moi qui n’ai encore jamais assisté à une echo, on risque de me jetter à la figure, et l’echo, et le sexe du foetus, ca risque de faire beaucoup pour ma première fois …

2 mai – 16 sa

Rendez vous à l’hopital : Ma femme souffre un peu du dos et le medecin lui demande donc de faire moins d’effort au boulot. Ca sera plutôt dur de mettre ce conseil en pratique. La consultation coute cette fois 6.600 yen, mais nous utilisons un « coupon » de 5.000 yen, soit une consultation de 1.600 yen.

L’hopital nous a demandé le type de chambre que nous voulions reserver. Il est possible de choisir une chambre normale (assez petite), plus grande mais que l’on partagera avec d’autres femmes ayant accouché ou une sorte de super suite. Nous avons simplement reservé la chambre normale et déposé 55.000 yens d’arrhes, qui seront deduit du montant total du séjour de ma femme après l’accouchement. (Il faut apparement compter une semaine de repos à l’hopital).

Coté bébé tout roule, j’ai enfin réussi à assister à l’echographie. Ecoute du coeur et bébé en mouvement, tout était parfait. Malgré ses 11.7 cm, le medecin a été incapable de nous dire si c’était un garcon ou une fille, c’est encore un peu trop tot (j’ai pour ma part eu l’impression de voir passer une petite paire de t*sticules à l’écran, mais je ne suis pas un professionnel des echographies, donc je n’ai rien dit).

echo 16sa

Ne pas faire attention aux mesures sur l’écran, le medecin ne mesurait pas la taille du bébé.

echo 16sa

Moins important, l’hopital nous a (encore) donné un livre (assez épais) contenant des conseils pour les parents, et … un CD de musique d’ambiance, censé nous aider à nous relaxer. Prochain rendez-vous avec le medecin, dans un mois !

8 mai

Le 8 mai était un jour spécial pour nous car c’était le jour du chien. Ce jour est synonyme de fertilité au Japon (les chiens ont souvent des portées assez importantes il est vrai). 12 signes du zodiaque, 30 jours dans un mois, faites le calcul, le jour du chien arrive 2 fois par mois. Cétait l’occasion pour nous d’aller au temple prier pour que tout se passe bien pour le bébé.

A cette occasion donc, et grâce à un « exceptionnel » demi-jour de congé (Japon oblige), nous nous sommes rendu à Nakayama-dera, un temple dédié à une prêtresse de la miséricorde, qui, moyennant une petite prière, vous permettra d’accoucher facilement de votre bébé (normalement). Les gens la prie aussi pour tomber enceinte, ou, plus triste, le repos d’un bébé mort né. Beaucoup de familles reviennent au temple accompagnés d’enfants, pour remercier les Dieux.

C’est un temple assez célèbre car plutot rare et les gens semblent faire beaucoup de kilometres pour s’y rendre. Petite anecdote, c’est le 1er temple que je vois équipé … d’escalators (pour aider les femmes enceintes à monter tout en haut du temple).

temple bébé

Ma femme a acheté une enveloppe (2000 yen) contenant un porte bonheur et quelques papiers donnant des conseils à appliquer pendant la grossesse comme : « ne pas écouter les mauvaises langues quand vous êtes enceinte pour ne pas envoyer de mauvaises ondes au bébé, etc ».

Nous avons fait une prière (je m’y suis plié de bon coeur même si je ne suis pas très croyant) et écrit quelques mots sur une sorte de petit bavoir. (photo du dessous)

temple bébé

temple bébé

Dernière chose, le temple se propose, contre 20.000 yen, de :

  • Choisir le prénom Japonais de votre enfant …
  • … avec une signification censée …
  • … et un nombre de traits idéal (car le nombre de traits dans le kanji d’un nom compte).

Nous n’avons pas fait appel à ce service.

26 mai – moitié de grossesse

Tout roule, mais étant d’un naturel impatient, je ne tiens plus en place !

Une petite parenthèse, j’ai découvert « my pregnancy » sur iPhone, qui est vraiment très pratique, n’hésitez pas à le tester : Cette application vous permet de suivre l’évolution de votre grossesse. J’ai par exemple été avertis vers la 20eme semaine que je pouvais commencer à parler au foetus car il avait maintenant un système auditif suffisement developpé. Sympa :)

Autre conseil, n’achetez pas de stetoscope ! Nous en avons acheté un afin de pouvoir entendre le bébé (nous sommes vraiment naif) et tout ce que nous avons entendu, ce sont les gargouillis du ventre de ma femme. Ceci dit, tenter chaque soir d’entendre quelque chose restera un bon souvenir pour nous. Reflexion faite, achetez un stetoscope, c’est marrant !

30 mai

Je demande régulièrement à ma femme : « Mais tu le sens bouger le bébé ? Sur internet ils disent que tu devrais ! » Ce à quoi elle me répond : « Je ne sais pas trop, j’ai l’impression que ce sont mes gargouillis habituels ». Mais ce soir, après 20 semaines, nous avons très clairement senti le bébé bouger. Ne posez pas l’oreille sur le ventre de votre femme, vous allez entendre son coeur, ou votre propre coeur (la circulation sanguine dans votre oreille).

A la place, appuyez votre bouche sur le ventre de votre femme et parler distinctement. Ca n’a pas loupé, le bébé s’est mis à réagir par un ou deux coups à chacune de mes phrases :) Merci à l’application « my pregnancy » qui nous a avertit que le bébé commencerait à entendre dans les prochain jours !

3 mai – 21 semaines de grossesse.

RDV à l’hopital pour connaitre le sexe !!! … hé bien non, le bébé s’est retourné et donne à présent le dos à l’écho T_T. Il va falloir attendre le prochain rendez vous, dans un mois, pour en être totalement sur, mais le medecin nous à repété 3 fois « Wakan’nai » (= Je sais pas), après nous avoir dit : « on dirait une fille ». Bref, on en est au meme point qu’avant. Pour moi qui suis impatient de nature, c’est dur d’attendre.

Grosse note positive, coté bébé tout va bien. Pour ma femme, c’est parfait aussi, sauf pour sa prise de poids. Je trouve cette dernière normale (+3 kg depuis le début de la grossesse), mais le medecin lui a dit que c’était trop et a orné son carnet d’un santé d’un énorme tampon rouge sur lequel il est écrit : « SURPOIDS ! ». Je pense que c’est censé mettre la honte/pression sur les femmes enceintes.

Voici un petit recapitulatif du poids que doit faire une femme au Japon en fonction des semaines de grossesse :

1ere colonne = semaine de grossesse // 2eme colonne = poids du bébé // 3eme colonne = surpoids max autorisé de Madame.

poids

Remarquez en rose léger les deux lignes coloriées. 21 semaines de grossesse, ma femme devrait faire +1kg (par rapport à son poids normal), mais le medecin à vicieusement colorié la semaine 27 car ma femme fait +2.75kg.

Coté honoraires, nous avons payé 4000 yen compensé d’un coupon de 3000 yen, soit 1000 yen la consultation. Prochain rendez vous début juillet !

9 juin – 5 mois (en semaines de grossesse)

Ma femme a depuis quelques jours une petite baisse d’audition, comme si elle était dans un avion au décollage. Rien de contraignant, mais c’est un peu genant. Différentes sources sur internet semblent dire que cela est « normal » et que ca va empirer au fils des mois.

24 juin- 5 mois et demi.

Tout semble revenu a la normal dans les oreilles de mon epouse.

Cote bebe, depuis deux semaines, vers 1h du matin, il y a énormément d’agitation dans le ventre de ma femme. Le bebe semble reagir étonnement bien a nos voix. C’est un petit plaisir bien sympathique.

Nous avons rendez vous avec le medecin la semaine prochaine, j’espere que cette fois ci (les deux dernieres visites des deux derniers mois n’ayant rien donne) nous pourrons enfin connaître le sexe du bebe !

belly

29 juin

Ma femme ressent depuis 4 jours une petite douleur dans le coeur. Stress, mauvais soutien gorge, bébé qui fait des siennes, petit probleme de santé ou étape obligée de la grossesse, nous n’en savons rien. Ce sera une question de plus à poser au médecin dans quelques jours. Sur une échelle de « douleur » de 0 à 10, elle me dit être à 2.

2 juillet

Rendez vous à l’hopital, et nous sommes chanceux, cette fois ci il y a très peu d’attente. Nous faisons donc une rapide écho et le medecin nous dit : « non vraiment, désolé, mais je ne vois rien du tout »

Demie-deception de ma part, mais je m’y attendais un peu. Je me dis intérieurement « rendez-vous le mois prochain ! ». Le medecin éteint sa machine, mais la rallume et refait un essai, et la, il nous annonce : « Ha, vous allez devoir vous mettre à jouer à la poupée on dirait »

Donc apparement, ce serait une fille. N’ayant aucune préférence, j’ai bien sur été fou de joie, tout comme ma femme :) On reste cependant un peu prudent car il arrive que les medecins se trompent. Il suffit de regarder l’écho (photo suivante) pour comprendre, ou plutôt ne pas comprendre comment il en a déduit ca :x

echo

La, sous la flèche, ce n’est pas un zizi, donc c’est une fille (cf le medecin)

Coté santé, le bébé se porte bien, presque 900 grammes et un peu moins de 28 cm (de mémoire)

Ma femme à de nouveau eu droit à un tampon rouge « en surpoids«  sur son carnet de santé. Au lieu d’être à +2.2 kg « autorisés », elle est est à +4kg. Impardonnable selon le medecin, qui lui demande de ne plus manger de riz et de pain (je suis pas un expert mais je pensais justement que la majorité des Japonais n’était pas en surpoids car ils consommaient beaucoup de riz …).

Pour son « mal au coeur », le medecin lui a simplement dit que si ca persistait, il fallait aller voir un medecin dans un hopital. Meme si je parle d’hopital tout le temps, nous sommes effetivement plutôt dans une clinique. Ce n’est pas super rassurant, mais bon, on fera avec …

Nous avons à nouveau payé 4000 yen compensé d’un coupon de 3000 yen, soit 1000 yen la consultation.

7 juillet – 6 mois !

  • Cout total des consultations et autres dépenses de ces mois 4, 5 et 6 : 3600 yen
  • Nous avons aussi versé 55.000 yen d’Arrhes pour la chambre après l’accouchement
  • Et nous avons acheté un stetoscope -_- 1500 yen environs.
  • Les rendez vous à la clinique vont être à nouveau plus fréquent :
  1. Avant 3 mois, rendez-vous tous les 15 jours
  2. De 3 à 6 mois, rendez-vous tous les mois uniquement
  3. De 6 mois à la naissance, reprise des rendez-vous tous les 15 jours.

Fin de cette 2eme partie ! Le plus excitant reste à venir : séminaires sur l’accouchement, achat pour le bébé, choix du prénom et accouchement ! (sans oublier la paperasse pour la mairie et l’Ambassade de France …)

[Guide] Renouveler son visa de conjoint au Japon

Comment renouveller son Visa de conjoint lorsque vous être au Japon, et plus particulièrement à Osaka ? Suivez l’guide :

[Pour une première demande de visa de conjoint, en étant encore en France, c’est > ici < ]

Les démarches peuvent être commencées 90 jours avant l’expiration du Visa de conjoint. Le traitement du dossier prend 3 semaines, il faut donc s’y prendre minimum 21 jours avant son expiration. Je n’ai aucune idée de ce qui se passe pour ceux dont les visas expirent pendant la période de traitement. J’imagine que l’administration Japonaise délivre un papier permettant de rester quelques jours/semaines au Japon dans le meilleur des cas. Ce n’est cependant que spéculation, mieux vaut s’y prendre trop tôt que trop tard bien sur.

Cette demande se fait dans les bureaux de l’immigration dont vous trouverez une liste ici : http://www.immi-moj.go.jp/english/soshiki/index.html

Pour moi c’est Osaka, à l’ouest, sur la chuo line, terminus, Cosmo Square.

La procédure de renouvellement de visa ressemble beaucoup à la première demande de visa de conjoint. De mémoire les pièces ne diffèrent pas.

1ere visite à l’immigration !

Voici les documents qui m’ont été remis au bureau de l’immigration à Osaka, par une charmante dame parlant un peu Anglais, à remplir sur place, ou à ramener plus tard.

12051204

12051205

Quels documents faut-il ?

  • Les feuilles de renseignements (ci dessous, à remplir en Japonais ou en rōmaji).
  • Une photo.
  • Un exemplaire de mon Koseki Tohon (formulaire de mariage) – (la mairie le délivre en 5 minutes, dans les 500 yen).
  • Le papier prouvant que ma femme paie des taxes (mal orthographié, il s’agit du « nozeshoumensho » ).
  • Une lettre de garantie (dernière photocopie).
  • Un document attestant de mon adresse (s’obtient aussi à la mairie en 5 minutes – dans les 500 yen).
  • Mon passeport.
  • Ma Zayru Card (« carte d’identité »Japonaise).
  • Et mon Inkan.

12051203 12051202 12051201 12051206

Il faut déposer le tout à l’administration (c’est très rapide, 5 min). Un proposé vous expliquera qu’il faudra revenir dans 3 semaines, quand vous recevrez une lettre de l’immigration vous le demandant.

A noter :

  • Pas de réponse par téléphone, il faut se déplacer.
  • Pas de réponse avant les 3 semaines.
  • Personne ne peut se déplacer à votre place, pas même votre conjoint.

L’immigration donne ce papier (image ci dessous) à tout le monde. Attention, le 1er paragraphe est en fait une seule phrase !

immi

6 jours après avoir déposé mon courrier à l’immigration, j’ai recu une lettre me précisant qu’un document manquait à l’appel. Assez étrange, mes pièces ont pourtant été vérifiées, deux fois …

Le souhait de l’immigration ? Avoir un papier qui concerne le paiement de mes impots aux Japon (住民税 = Juumizei = Taxe resident). Il est délivré par la mairie de mon lieu de résidence.

Nb : pas de reports supplémentaires, il me faut fournir ce papier avant la fin des 3 semaines de l’examen de mon dossier. Une enveloppe retour (non timbrée) est fournie pour le retour.

Ci dessous le courrier de l’administration :

12011201

2eme visite !

Direction la mairie, et je réussi, tant bien que mal, à avoir mon document. Evidemment, puisque je suis arrivé mi-2012 (année 24 au Japon), je ne peux pas avoir de document certifiant que j’ai payé une quelconque taxe cette année là. Je demande donc celui de 2013 (année 25), celui de cette année, qui dit que je n’ai rien payé puisque je n’ai pas de travail à temps plein.

Direction maintenant l’immigration. On m’oriente vers le guichet qui permet de compléter les dossiers en cours et un mini dialogue de sourd s’engage. Mon interlocuteur parlait un peu Anglais mais ne m’écoutait pas :

– Il me faut le document de l’année 24″.
– Je n’étais pas au Japon durant cette année 24, je suis arrivé à la fin de l’année 24, je n’ai que ce document concernant l’année 25″.
– « Il ne nous faut pas le document de l’année 25, il nous faut celui de l’année 24 ».

Après 5 petites minutes et surtout après avoir examiné ma carte de résident (spécifiant que j’étais arrivé en cours d’année), le gentil préposé s’est éclypsé 10 minutes (surement pour demander conseil) et est réapparu, toujours pour me demander le document de l’année 24, mais cette fois ci celui de ma femme …

Je ne lui ai pas fait remarqué que ce document avait déja été demandé l’année dernière pour obtenir mon présent visa et que par conséquent il ne risquait pas d’avoir changé. Je me suis contenté de prendre un sourire voulant dire : on y arrive lentement.

3eme visite !

Me re-voici avec  le document de ma femme (Nouzei) datant de 2012 (année 24) et surtout une petite lettre rédigée en Japonais par ma moitié (ma femme) afin de bien expliquer pourquoi je fournissais ce document et pas un autre (2 précautions valent mieux qu’une).

Dossier complet !

3 semaines et 1 jour plus tard, je reçois le courrier suivant :

immigration

Il faut que je me rende à l’immigration avec :

  • Ce courrier
  • Mon passeport
  • 4000 yen de timbres fiscaux (Shu-nyu-inshi – 収入印紙) (ca s’achete dans les postes Japonaises)
  • ma Zayru Card
  • et un document que j’ai eu du mal à trouver car il me l’avait aggraffé dans mon passeport.

Nb : j’ai jusqu’au 2 juillet, d’après le courrier, pour me présenter à l’immigration.

4ème et dernière visite

J’arrive, donne mes documents et patiente … une heure. Après une heure d’attente, on m’appelle et on me donne simplement une nouvelle Zayru card, valable jusqu’en 2016. J’écope donc d’un sympathique +3 ans pour rester au Japon.

[Guide] être enceinte/accoucher au Japon | 0 à 3 mois.

Vous (ou votre conjointe) êtes enceinte au Japon ou voulez l’être ? Mais comment ça se passe ? Ca coute cher ? Hé bien suivez le « guide », ou plutôt la description (je devrais dire « l’aventure ») quasi-complète de mon « expérience » de futur papa Français résidant au Japon (et ne parlant pas bien le Japonais).

Attention, c’est long, et terrible constat, il n’existe pas grand chose au Japon pour les parents non-japonais …

Ce guide sera divisé en 3 parties / 0 à 3 mois / 3 à 6 mois / 6 à 9 mois.

***

Le contexte :

Ma femme est Japonaise, je suis Français. Nous résidons au Japon. Elle a moins de 30 ans, j’ai plus de 30 ans. C’est notre premier enfant. Ma femme a eu la chance de tomber enceinte dès notre premier essai, le 1er mois. Je mesure notre chance et pense que cela vient de trois faits important :

  • Nous sommes non-fumeurs et ne buvons pas.
  • Ma femme n’a jamais utilisé la pilule (c’est souvent le cas au Japon), son corps n’a donc pas eu à s’en désaccoutumer.

***

1er février

Début de l’histoire et petite anecdote : cette grossesse étant désirée, des le 1er jour de retard des règles de ma femme, un test urinaire à été fait le matin. Le résultat ? Négatif même après 20 minutes d’attente ! Sachant que la moyenne pour avoir un enfant est d’un à deux ans, nous n’avons pas été énormément surpris et avons décidé de sortir manger au resto, jetant le test négatif à la poubelle. 2h plus tard, nous voici de retour à la maison et ma femme s’approche de moi, le test à la main, et me dit : « Je crois que je suis enceinte … »

Le monde s’ouvre sous mes pieds (positivement bien sur) et je lui demande de me montrer le test, et, effectivement, une barre, grise, très faible, avait fait son apparition !

Pensez donc à ne pas jeter votre test de grossesse trop vite.

Test ok !

2 février

Afin d’être sur de cette grossesse, et parce qu’il était difficile d’attendre, nous avons fait de nouveaux tests le lendemain, mais avec des marques différentes, histoire d’éviter les fausses joies et d’assurer le coup. Nouveaux tests donc, et cette fois ci, la barre est vraiment bien présente !

Quoiqu’il en soit, nous irons voir un médecin dans les prochains jours afin d’en avoir la certitude.

3 février

Comment on devient parents ? (La question totalement idiote). Que faut il faire ? Que faut il préparer ? Mais au fait … je ne suis pas en France, je vis au Japon ! Existe t’il des aides ? Comment font les Japonais ?

Après de rapides recherches sur internet, j’ai donc « découvert » que :

  • Au Japon, il existe apparemment une aide (Shussan Ichijikin) qui permet d’obtenir un remboursement de 420.000 ¥ à la naissance de l’enfant, et ceci indépendamment du montant dépensé pendant la grossesse. Avec un taux euro/yen actuellement à 1/120, cela représente environs 3500€. C’est peu … Si votre grossesse se passe bien, et que vous ne faites pas de dépenses (ce qui est impossible), c’est « tout bénef », mais si vous avez une grossesse à risque, avec examens, hospitalisations et Cie, ce montant est bien dérisoire. Il a au moins le mérite d’exister.
  • Les mairies semblent assez actives et « offrent » des « coupons » aux femmes enceintes afin de bénéficier de réductions sur les honoraires du médecin (妊娠健康診査受診票 (にんしんけんこうしんさじゅしんひょう, ninshin kenkou shinsa jushin hyou). Dans le cas de ma mairie, j’ai trouvé l’information ici : http://www.city.minoh.lg.jp/kenkou/documents/2012polioenglish.pdf

Notre mairie nous offre 14 coupons d’un montant total de 53.500 ¥ (445€ avec la parité euro/yen à 1/120). Chaque coupon représente en fait une réduction qui va entre 3.000 et 5.000 yen. C’est toujours ca de gagné sur des honoraires de médecin qui vont de 5.000 à 25.000 yen.

Après 25 semaines de grossesse, un « séminaire » de 2h est aussi proposé aux nouveaux parents. Je n’ai aucune idée de ce qu’il contient. Très certainement des conseils pour les nouveaux parents, et tout cela en Japonais !

Pendant les 3 mois qui suivent la naissance, une infirmière peut venir à domicile pour examiner votre enfant. C’est une option intéressante qu’il ne faudra pas oublier. Même si ce n’est qu’une fois par mois, je ne suis pas sur de pouvoir me passer des conseils d’une professionnelle.

« For newborn babies (0 to about 3 months old), a midwife or public health nurse can visit your home for
consultations on newborn condition, childcare and breast-feeding. Please mail ‘ the child’s birth report card ‘
attached to your Maternal and Child Health Handbook or let us know by phone. »

Des cours de cuisine sont aussi organisés, mais étrangement, pour la mère uniquement. Les papas ne cuisinent pas ?!

Après la naissance, des numéros de téléphone sont disponibles en cas de questions. Le tout en Japonais, donc très peu utiles pour moi.

La mairie nous a aussi offert beaucoup de petits livrets qui donnent des conseils avant et après la naissance. Il y a aussi un « livre de naissance » (avec l’historique des vaccins et la courbe de poids). Tout ceci est bien sur Japonais, je vais avoir du mal à tout déchiffrer.

4 février

Nous arrivons dans une toute petite clinique privée, et le médecin (un grand père qui doit bien avoir 70 ans au bas mot) nous annonce que ma femme est bien enceinte. C’est le seul point positif que j’ai trouvé à cette visite qui m’a fortement déçue :

  • L’échographie ne donne évidemment rien car à 4 SA (Semaine d’Aménorrhée) c’est encore beaucoup trop tôt – déception.
  • L’écho nous coute ¥12.000 alors que tout le monde savait qu’elle ne donnerait rien. A ce rythme la, les coupons vont s’envoler … déception.
  • Le grand-père-médecin n’a pas fait de prise de sang pour déterminer si ma femme était enceinte ou pas, mais un simple test urinaire … merci grand-père mais on en avait fait 3 avant de venir, sur 2 jours, avec 2 marques différentes … déception.
  • Apparemment, mis à part accompagner ma femme dans l’enceinte de la clinique, il me sera impossible de rentrer avec elle en consultation. Ça veut dire que je ne verrai pas le cœur de mon enfant battre sur l’écho dans quelques mois ? … déception.
01 - 4sa

4sa

Le prochain rendez vous est fixé dans deux semaines, j’espère que ca ne sera pas tout le temps comme ca.

14 février – 1 mois.

Evolution, semaines apres semaines, un exemple de site bien illustré, ICI.

18 février.

Le grand-père-médecin pratique enfin une prise de sang mais les résultats ne seront disponibles que … dans un mois.

Une nouvelle écho est pratiquée, cette fois ci un « sac » est présent, signe que le corps de ma femme commence à changer ! On ne peut malheureusement pas encore voir de fœtus.

Je n’ai pas pensé à demander le prix de cette consultation.

02 - 6sa

6sa

25 février.

Petites douleurs dans le ventre de ma femme, et donc, pour ne pas prendre de risques, nouvelle visite chez le docteur. Soulagement, c’est normal nous dit il en nous prenant ¥20.000. A vrai dire tant qu’il n’y a pas de pertes de sang, il ne faut pas s’alarmer. Ces douleurs sont provoquées par l’espace qui se crée pour accueillir le futur bébé (le « sac » sur la précédente écho) et s’estomperont dans quelques mois.

Du coté des choses négatives, le grand-père-médecin nous prévient que si quelque chose se passe mal, il ne faut PAS venir le voir, car sa petite clinique n’est pas équipée pour les urgences. J’apprends en même temps qu’il ne pratique pas les accouchements. Il va donc falloir trouver un hôpital.

A contrario, grosse note positive, car lors de ce rendez vous, une 3ème écho à été réalisée, et nous avons vu un petit haricot de 1cm. C’est idiot mais ça permet de vraiment réaliser qu’il y a quelque chose qui grossit dans le ventre de ma femme. (Quand je dis « nous avons vu », en fait ma femme à vu quelque chose en direct à l’écho et moi je me suis contenté de la photo de l’écho -_-‘ ).

03 - 7SA

7SA

Déjà 3 visites et les coupons que nous utilisons (de 3000 / 4000 yen) pour réduire la facture, commencent à être sérieusement entamés. De toutes les façons, il vaut mieux trop de visites que pas assez, non ?

1er mars.

6ème semaine de grossesse = 8 SA, nous sommes donc à mi-chemin de « l’étape des 3 mois », après laquelle les risques de fausses couches diminuent drastiquement.

Toujours pas de nausées pour ma femme, tant mieux, mais elle ressent par contre une très grosse fatigue depuis quelques jours. Des douleurs dans le ventre et la poitrine apparaissent. Les petites sautes d’humeurs apparaissent, rien de grave.

4 mars.

La clinique du grand-père-médecin étant trop petite (il n’est pas possible d’y accoucher), nous avons rendez vous dans un gros hôpital. Les résultats de la prise de sang d’il y a 2 semaines tombent, tout va bien.

Nous faisons, devinez quoi ? Une écho ! Bien joué ! Paf, ¥7.000.

Le fœtus se porte apparemment bien, il est passé de 11mm (la dernière écho) à 19mm.

04 - 8SA

14 mars – 2 mois.

2 mois de grossesse. Ma femme pense plutôt bien vivre sa grossesse. Toujours pas de nausées ni de maux de tête, parfait. Par contre, c’est une véritable marmotte. Il est vrai qu’elle travaille beaucoup, de 9h à 20h, mais une fois à la maison, elle entame souvent une sieste d’une heure, de 22h a 23h, pour se coucher ensuite à minuit.
Elle doit souvent se forcer à manger depuis quelques jours. Le médecin nous avait avertis, il arrive même que certaines femmes perdent du poids pendant les 3 premiers mois de grossesse.

19 mars.

Visite éclair à l’hôpital (20 minutes chrono) et nous voila avec une nouvelle echo. Tout va bien pour le bébé et la maman. Cette visite ne nous à couté que ¥2000, nous n’avons donc pas utilisé de coupon de réduction. Le docteur nous a dit que le bébé bouge bien, il semble nager tranquillement en bougeant ses hanches. C’est une bonne nouvelle, mais encore une fois, je n’ai pas été présent lors de l’écho … (toujours intra-utérine).

J’ai obtenu quelques réponses aux questions que je me posais :

  • Concernant la Trisomie 21 : des 15sa, il est possible de voir, sur l’écho, si le fœtus présente des signes de Trisomie 21, par le biais de la « clarté nucale ». Une petite recherche sur internet vous en apprendra plus. Si le fœtus présente cette clarté, un test beaucoup plus précis est réalisable (il coute ¥20.000). Ce test est réalisé au Japon mais il est envoyé (étrangement) jusque dans un laboratoire Américain, qui rend ses conclusions … 2 semaines plus tard.
  • Concernant le sexe de l’enfant, nous avons donc encore le temps car le docteur ne pourra le deviner qu’à 26sa environs. Il arrive bien sur qu’avant cette date, le médecin s’apercoive, en fonction de la position du bébé dans le ventre, de la présence, ou de l’absence d’un petit zizi !
05 - 10SA

3 cm de long

L’estimation de la grossesse et de la date d’accouchement se sont un peu affinées avec cette cinquième echo.

Avant l’écho, le docteur pensait que ma femme était enceinte de 10sa + 5 jours et qu’elle accoucherait le 10 octobre, après l’écho, il nous a confirmé que la grossesse datait plutôt de 10sa + 2 jours (quelle précision) et qu’elle accoucherait le 13 octobre.

Prochain rendez-vous le 1er avril.

J’ai de mon coté trouvé quelques listes pour préparer l’arrivée d’un bébé :

J’en copie/colle une ci dessous, en vert, histoire de l’avoir rapidement sous la main !

*****

Le change

Table à langer.

Matelas à langer, recouvert d’une serviette de toilette : prévoir plusieurs serviettes de bain.

Couches de bonne qualité.

Pour nettoyer les fesses de bébé, les livres et la maternité conseillent le coton et l’eau, mais les lingettes sont vraiment plus pratiques, surtout quand la table à langer n’est pas dans la salle de bain.

Crème pour les fesses irritées (Bépanthène).

Poubelle, de préférence hermétiquen, à couches.

La toilette

Baignoire.

Thermomètre de bain.

Gel corps et cheveux (produit 2 en 1) spécial bébé. Les modèles avec pompe intégrée sont plus pratiques.

Cape de bain : très pratique pour faire le trajet baignoire – table à langer. 

Compresses stériles et sérum physiologique pour nettoyer les yeux.

Coton et cotons-tiges (adaptés aux bébés) pour le nez et les oreilles.

Ciseaux à ongles spécial bébé.

Pour les soins du cordon, un désinfectant (Biseptine) et compresses stériles.

Les repas

Biberons : 6 ou 7.

Tétines.

Lait : suivre évidemment les recommandations du pédiatre

Bavoirs : ceux avec velcro sont plus pratiques, surtout au début.

Chauffe-biberons.

Stérélisateurs ?

Le couchage

Lit à barreaux avec 2 hauteurs de sommier et un bon matelas.

1 (ou 2) protège-matelas, 2 draps housses.

Pas d’oreiller, pas de couverture, mais une douillette.

Tour de lit.

La ballade

Nacelle pour transporter bébé quand il est tout petit. Elle pourra également servir de lit dans les premières semaines ou premiers mois.

Poussette.

Porte-bébé : pratique pour garder les mains libres.

Sac à langer.

Divers

Pour la journée, le transat me paraît indispensable. Nous, on l’a emporté partout où on allait pendant les 6 premiers mois.

petits carrés de tissus pour se protéger des régurgitations et essuyer le vomis.

Une petite peluche.

*****

La panique me gagne … je n’aurais jamais pensé à tout ca, d’autant plus que résidant au Japon, il va falloir s’adapter = tout traduire.

De retour à la maison, ma femme m’informe que le médecin veut déja savoir si j’assisterai à l’accouchement … assister à un accouchement ? Je n’en sais absolument rien !!! Je ne veux pas être une gêne pour ma femme.

Vite, vite, des recherches sur le net !..

http://www.infobebes.com/Grossesse/Accouchement/Accouchement-Le-jour-J/Le-deroulement-de-l-accouchement/Pere-assister-ou-non-a-l-accouchement

L’article ci-dessus est bien fait et je pense que du coup, je serai présent aux cotés de ma femme (sauf si elle préfère le contraire bien sur).

26 mars.

Ma femme ressent le besoin d’uriner tout le temps, et trouve cela étrange. Direction le docteur, qui l’informe qu’elle « souffre » d’une très légère infection urinaire. Il lui demande de boire beaucoup d’eau (ce qui a pour effet d’évacuer l’infection), mais lui prescrit quand même 3 jours d’antibiotiques, qu’elle peut commencer à prendre si elle sent sa situation ne s’arrange pas.

Espérons que l’infection n’aura pas de conséquences négatives sur le foetus. (Cout de la consultation ¥2000).

Bonne ou mauvaise habitude, après avoir consulté un medecin Japonais, je cherche des informations sur internet, et apparement, cela se soigne rapidement : http://www.babycenter.fr/a1500658/infections-urinaires J’ai ici appris qu’une fréquente envie d’uriner pouvait être un signe d’infection, alors que je pensais que c’était une conséquence normale du fait que le femme enceinte doit boire énormement d’eau. Merci internet, et merci docteur.

Les symptômes d’une infection urinaires incluent : 

  • une douleur ou une sensation de brûlure quand vous urinez ;
  • une douleur au niveau du pelvis, de la partie basse de votre abdomen et de votre dos, sur un côté ;
  • des frissons ;
  • une température élevée ;
  • une sensation de chaud, puis de froid ;
  • des nausées et vomissements ;
  • une envie fréquente d’aller aux toilettes ;
  • une urine très odorante ;
  • une modification du volume des urines (plus ou moins que d’habitude) ;
  • la présence de sang dans les urines ;
  • la présence de pus dans les urines ;
  • une douleur pendant les rapports sexuels ;
  • une température élevée, des frissons une douleur au niveau d’un ou des deux reins.

Malgré ceci, ma femme semble gagner des forces. Elle ne ressent presque plus de fatigue au cours de la journée (en dehors de celle considérée comme « normale » après une journée de travail), et elle a de plus en plus d’appétit. Tout ceci me rassure.

31 mars – 12SA.

Floraison des cerisiers oblige, hier m’a femme voulait aller d’Osaka à Kyoto. Elle a eu un petit malaise (tête qui tourne et frissons) dans le train et nous avons du nous arreter. Il devient maintenant impossible pour elle de faire de long trajet debout. J’espère que ce n’est pas son infection qui s’aggrave car cette dernière ne donnait plus de nouvelles.

La légendaire politesse des Japonais est apparement bien une légende, il est très rare que quelqu’un cède sa place à ma femme alors qu’a son sac pend un petit pendentif, donné par la mairie, indiquant son état de santé. Ok, ce pendentif est petit, mais je vous confirme que même en le mettant sous le nez des gens, personne ne bouge. La légendaire politesse des Japonais est bien une légende.

(bémol quand même, une personne à cédé sa place, une fois).

pregnant

« Dans mon ventre, il y a un bébé »

Petite information supplémentaire, ma femme vient de s’apercevoir de sa première prise de poids, +3 kg (dans 2 semaines elle sera enceinte de 3 mois).

Rendez vous de routine demain chez le médecin.

Nous avons recu un livre il y a peu de temps, deux infographies sont bien réalisées, je les partage ici. C’est tout en Japonais mais ce n’est pas difficile à comprendre.

1. Taille du bébé à l’echelle 1:1 :

taille bebe

Ce dépliant permet de matérialiser la taille de son bébé. A 12 semaines, ma femme a été surprise qu’il fasse 5/6 cm, mais du coup a bien compris pourquoi son ventre avait légerement commencé à pousser !

2. Evolution du bébé et conséquences sur la mère.

taille bébé

Vous ne rêvez pas, il y a 10 mois de grossesse car le comptage se fait à partir du dernier jour des dernières règles (date à laquelle ma femme n’était pas enceinte, elle n’avait meme pas encore ovulé … mais bon, si il faut compter comme ca, comptons comme ca !)

1er avril – 12 semaines d’amenorrhée.

Nouvelle visite à l’hopital, et cette fois ci nous ne dépensons que ¥5000, compensé par un coupon de ¥3000 (donc ¥2000 la visite).

Faisons court, faisons bien, apparement tout roule.

Coté Madame, la balance affiche donc +3 kg gagnés. Je pensais que c’était normal, mais le médecin lui demande de faire attention. Il lui prescrit des médicaments pour calmer ses maux de ventres et autres troubles. L’infection urinaire s’est envolée, aucune conséquence sur le foetus.

Coté foetus, c’est parfait, je touche du bois. Les echo sont maintenant en 3D, voir en 4D, et effectuées SUR le ventre, ce qui veut dire que je pourrais surement y assister la prochaine fois ! C’est du coup la première fois que l’on peut voir aussi clairement le foetus ! (remarquez que je ne sais pas quand il faut que j’abandonne le terme de « foetus » pour parler de « bébé » mais à la vue des echo, c’est maintenant plutot un bébé :x ).

ps : echo en 3D = photo en 3D, la 4D rajoute simplement la dimension de temps, ce qui veut dire qu’en fait c’est une vidéo.

Il est apparement très timide puisqu’il n’arrete pas de mettre son bras devant ses yeux !

12sa

12sa

Le prochain rendez-vous est fixé aux alentours du 1er mai (nous sommes le 1er avril au moment ou j’écris ces lignes), ce qui me fait bizarre. Je commencais à m’habituer à ces visites 2 fois par mois.

Ainsi se termine donc la première partie du [Guide] être enceinte/accoucher au Japon | 0 à 3 mois.

Bilan des 3 premiers mois : 

  • Coût des consultations (avec le montant des coupons déduit) : ¥56.000 – soit 470€ avec la parité yen/euro du moment (1€ = 120¥).
  • Lors des consultations, j’ai pas mal été à l’écart, la faute très certainement à mon mauvais Japonais, mais aussi et surtout au fait que les médecins semblent ne pas accepter les maris tant que les echos ne se font pas sur le ventre. Ca devrait donc s’arranger dans les prochains jours. Pour palier ce « problème », je donnais mes questions à ma femme, qui revenait (presque toujours :/ ) avec des réponses.
  • Je pense être très chanceux car mis à part une grande fatigue, ma femme n’a ni nausées, ni maux de tête, ni sautes d’humeur. Si votre femme a « la totale », bonne chance !

La suite >> [Guide] être enceinte/accoucher au Japon | 3 à 6 mois.

Mariage, le retour !

Suite au post « Guide | Comment se marier au Japon« , je n’avais malheureusement pas de photo(s) à uploader. (le mariage à la mairie est se fait en « civil », comme décrit dans le post).

Le « mal » est réparé puisque ce mois ci je (nous) me suis marié dans une chapelle au Japon. Comme je le note partout, « la mariée était (est) belle, le marié était stressé mais il est encore vivant ».

A noter, la petite différence avec le mariage en France, au Japon, les invités viennent avec une enveloppe d’argent40 à 50% du mariage a donc été amortit très rapidement ! Merci aux invités !

carte de resident

[Guide] Obtenir la nouvelle carte de résident (Zairyu card).

Ce petit post n’est pas tout à fait une description répondant à la question « comment obtenir une carte de résident ? » mais plutot la simple description de « comment je l’ai eu en arrivant au Japon », pour les personnes qui peuvent être dans on cas, et qui comme moi, aime bien savoir ce qui va, ce qui doit se passer, à l’arrivée. Petit rappel : Marié à une Japonaise, j’ai obtenu un visa de conjoint auprès de l’Ambassade du Japon à Paris en Juin, et j’ai donc tout « plaqué » pour arriver au Japon deux mois plus tard, le 3 aout, par le KIX (Osaka).

Pour des explications concernant la « nouvelle » carte de résident par le gouvernement Japonais, c’est ici, et c’est en Anglais.

On l’appelle aussi la ZAIRYU Card.

http://www.immi-moj.go.jp/newimmiact_1/en/index.html

On trouve ici une très longue liste de Questions / Réponses (en Anglais : http://www.immi-moj.go.jp/newimmiact_1/en/q-and-a_page2.html#q149-a

Concretement, voici donc comment cela se passe quand vous arrivez à l’aéroport au Japon.

Carte de résident

Etape 1, l’arrivée et l’obtention de la carte :

L’arrivée à l’aéroport se fait comme d’habitude. Il y a toujours deux files pour séparer les étrangers et les Japonais, et quand arrive votre tour, après la prise d’empreintes (mouarf), le douanier scanne simplement la photo de votre passeport, vous fait patienter 30 secondes, et vous remet votre carte de résident toute neuve, c’est aussi simple que cela. Vous n’avez pas d’informations à donner, le douanier « se sert » sur votre passeport et les reporte sur votre carte. Moi qui craignait d’avoir à me justifier, à subir une fouille approfondie avec des gants de chirurgien (pour retrouver les petits ballon de cocaine dans les corps des gens dans les films), j’ai été rapidement rassuré. La prise d’empreintes est la seule chose ou il me serait possible de troller, le reste m’a semblé normal.

Sur le devant, vous trouverez divers informations comme :

  • Votre nom et prénom
  • Date de naissance
  • Nationalité
  • Les métiers pouvant être exercés (tous dans le cas du visa de conjoint).
  • Durée du Visa, numéro de passeport.

etc …

et au dos, plusieurs lignes, vierges, vous permettant d’inscrire votre adresse.

Attention, ce n’est pas à vous de le faire, le douanier vous remet d’ailleurs une notice explicative en ce sens, notice en Anglais et en Japonais, claire : Vous avez 15 jours pour vous rendre à la mairie et faire valider votre adresse par les services compétents, faute de quoi, votre visa sera caduc, il faudra repasser par la case « France » (à ne pas tenter donc).

Munis de ma carte en poche, je suis sorti très facilement de l’aéroport. Moi qui d’habitude était le candidat désigné pour la fouille des bagages et les questions idiotes du genre « Est ce que vous avez des magasines porno sans pixels avec vous ? » (je dois avoir une tête de pervers), cette fois ci j’ai eu l’impression que ma Zairyu m’ouvrait des (petites) portes. Pas de fouille cette fois ci donc !

resident card

Zairyu card

Etape 2, la validation de votre adresse à la mairie :

La mairie va vous donner un papier assez facile à remplir (mais tout en Japonais). Il vous faudra indiquer vos nom et prénoms, sexe, date de naissance, nationalité et autres banalités et surtout votre adresse au Japon.

On vous demande de laisser votre carte de résident à la mairie, on vous donne un numéro et on vous demande de repasser une heure plus tard.

Une heure après donc, vous revoila avec votre carte de résident en votre possession, et à son dos, votre adresse accompagnée du petit cachet (ou tampon, ou hanko). Vérifiez bien ce qu’a ecrit le préposé qui s’est occupé de votre carte, car dans mon cas, il l’avait daté du 10 aout 2013. Difficile d’ouvrir un compte bancaire par exemple avec une carte ou une information est fausse. Votre adresse étant écrite « à la main », et pas par une machine, une erreur est vite arrivée. Ils sont humains les Japonais après tout !(?)

Ma femme et moi sommes retournés à la mairie deux jours plus tard, et apres quelques excuses, de nombreuses courbettes et une rectification en 10 minutes chrono, tout est rentré dans l’ordre.

Ma carte est maintenant totalement valide !

images : l’image « youkoso Japan » avec empreinte provient de stippy.com

[Guide] Demander un visa de conjoint.

Après le mariage, il y a deux solutions, soit votre conjoint(e) vient habiter en France, soit vous allez vivre au Japon. Si vous avez choisis la 2ème solution, ce petit post est pour vous :

[Pour le renouvellement du visa d’époux, c’est > ici < ]

Il y a deux  méthodes si vous désirez obtenir un Visa de Conjoint :

  • Avec le  Certificate of  Eligibility (COE).
  • Sans le Certificate of  Eligibility (COE).

Je ne suis absolument pas un spécialiste du  COE, mais voici les informations dont je dispose :

  • Ce sont les autorités Japonaises qui le gère et plus particulièrement le bureau d’immigration du Japon qui le gère : http://www.immi-moj.go.jp/english/ . Ne demandez pas un COE à une ambassade ou à un consulat, vous serez renvoyé vers ce site.
  • C’est une sorte de « pré-démarche ». Un COE se demande avant un Visa.
  • Les questions 10 à 14 sur cette page répondront surement  à vos  questions : http://www.immi-moj.go.jp/english/tetuduki/index.html .
  • J’ai sentis le COE plus utile pour les personnes ne demandant pas un visa de conjoint (pour tous les autres types de visa en fait). En effet, avec une entreprise ou une école par exemple, ce sont ces dernières qui vont faire les démarches à votre place, ce qui est très pratique,  ainsi, lorsque vous obtiendrez votre COE, vous n’aurez plus qu’à aller à l’Ambassade du Japon en France, littéralement retirer votre Visa. Toutes les démarches ayant été faites au  Japon, plus rien ne vous sera demandé en France.
  • L’Ambassade du Japon en France (AJF) demande « recommande » d’obtenir ce COE. Après quelques recherches, cette « recommandation » n’est en fait pas contraignante, faites ce que vous désirez. N’ayez pas peur de demander le Visa sans COE. l’AJF m’a clairement répondu qu’en fait si vous demandez un COE, les vérifications sont faites au Japon, si vous ne demandez pas de COE, toutes vos informations sont vérifées sur place à Paris.
  • Les documents demandés pour un COE diffèrent très légèrement des documents demandés pour un Visa sans COE.
Ceci dit, voyons  comment s’est donc passé ma demande de Visa sans COE :
Vous  trouverez sur le site de l’AJF la liste des pièces à fournir : http://www.fr.emb-japan.go.jp/consulaire/visa/epoux_et_descendants_de_japonais.html

  Epoux de japonais

  1. Passeport en cours de validité (non biométrique accepté).
  2. 1 photographie d’identité (de bonne qualité datant de moins de 6 mois) à coller sur le formulaire.
  3. 1 formulaire de demande de visa (les signatures figurant sur le passeport et le formulaire doivent être uniformes).
  4. Titre de séjour (sauf ressortissants de l’Union Européenne).
  5. Fiche familiale d’état civil japonais (戸籍謄本) [Koseki-tohon].
  6. 3 derniers relevés de compte bancaire du demandeur.
  7. Si le conjoint japonais se trouve au Japon :

a) Preuve de domiciliation au Japon (Contrat de location, acte de propriété, certificat de résidence (住民票) ) [Jūmin-hyō].

b) Contrat de travail.

c) Dernier avis d’imposition japonais.

Les demandeurs ne pouvant pas produire les justificatifs listés en devront présenter les documents suivants :

a) Lettre de garantie d’un membre de la belle famille japonaise

b) Certificat de domicile au Japon du garant

c) Attestation d’emploi du garant

d) Avis d’imposition du garant

Ca c’est la théorie, voyons comment ça s’est passé pour moi :

1. Le passeport : je l’ai simplement confié à l’Ambassade, je n’en ai pas fait de photocopies. Si votre dossier est accepté, l’AFJ le gardera quelques jours, histoire de le tamponner.

2. Une photographie d’identité : Une photo toute bête de photomaton. J’ai laissé la préposée découper ma photo au bon format, comme ca, pas de risque de refus.

3. Le formulaire du Visa : Si vous avez un doute quelconque, ne remplissez rien. C’est un peu étrange, mais il faut la remplir en Anglais, c’est facile, surtout que vous trouverez un exemple sur le site de l’Ambassade du Japon. Ce sont des renseignements très basiques qui sont demandés. En cas de ratures, ils ont des formulaires sur place, vous pouvez recommencer tranquillement avec l’aide de votre interlocuteur en plus.

4. Je n’étais pas concerné.

5. Le Koseki-tohon, ou la fiche familiale d’Etat Civil Japonaise m’avait été envoyé par ma femme. Ce document se demande à la mairie qui a célébré votre mariage au Japon.

6. Les 3 derniers relevés de compte : C’était ma grande peur, surtout qu’avant moi, deux Français et un Chinois se sont vu refuser le visa pour « manque d’argent ». Je n’avais pas fait attention, ces personnes ne demandaient pas un Visa de conjoint, je n’avais donc pas besoin de paniquer. Il ne faut apparement pas se focaliser sur le montant que vous avez sur votre compte en banque, car pour un Visa de conjoint, il y a … votre conjoint. Croyez moi, mon compte est … vide. Imprimez simplement vos 3 derniers relevés de compte, vide ou plein.

7. Les papiers concernant ma femme : fiche d’imposition + certificat de travail + contrat de location. Ma femme me les a fait parvenir et il n’y a rien de spécial les concernant. Ma femme vit encore chez ses parents, et déménagera à mon arrivée au Japon.

C’est mon tour ! On m’appelle ! Je m’approche du guichet, je tend mes documents à la préposée (très sympathique), qui les inspecte et me demande de compléter le formulaire de Visa sur lequel il manquait une adresse. Elle continue son inspection pendant que je répare mon erreur et me dit ensuite :

« Bon, ca me semble pas mal, est ce que vous pourriez me faire une petite lettre qui explique pourquoi vous allez au Japon ? »

Moi (avec un large sourire) :

« Mais c’est déja fait, la voila ! ».

En fait, à force de faire des recherches sur internet, j’étais sur que ce genre de lettre [de motivation] me serait demandée, je l’avais donc déja préparée chez moi, et je peux vous dire que je l’avais blindée. Un recto verso racontant, dans l’ordre que :

  • J’avais « l’honneur » de demander un visa de conjoint parce que je m’étais marié tel jour, que j’étais fou d’amour, qu’on voulait vivre ensemble et fonder une famille !
  • Je n’avais pas encore de travail au Japon, mais j’avais joins une liste de « pistes » sérieuses pour en trouver un.
  • Mon intégration serait facilitée car j’avais déja voyagé plusieurs fois au Japon et qu’évidemment j’avais commencé à apprendre la langue.
  • Ma femme et moi avions déja versé la caution de notre futur appartement.
  • Nous voulions faire un mariage religieux dans quelques mois.
  • etc …

N’hésitez pas le faire, et à bien décrire votre projet, je pense que l’Ambassade est simplement à la recherche des fraudeurs. Montrez que votre projet est concret, que vous vous êtes renseigné, et ca passera.

Agréablement (j’espère) surprise, la préposée prend ma lettre de motivation et, gros plus, une liste de jobs que je comptais prospecter (des adresses), et me demande de patienter dans la salle. 25 minutes plus tard, elle me rappelle en disant de loin :

« Mr XXX, c’est bon ! ».

Gros sourire sur mon visage, je m’approche et je lui demande directement : « Bon ? C’est a dire ? J’ai un Visa ? » Elle me dit que « oui, d’un an », me donne un petit reçu et m’explique qu’elle va garder mon passeport. Il me faudra repasser dans 4 jours. Nous sommes un vendredi, je repasserai donc mardi matin, mission accomplie.

Attention, quand vous irez chercher votre visa, vous verrez qu’il existe dessus 3 dates :

La 1ere date est la date à laquelle vous ètes venu à l’Ambassade demander votre visa.

La 2ème date est une date M+3. Si vous êtes allé à l’Ambassade le 1er juin (1ere date), cette 2ème date sera le 1er septembre. C’est en fait la période pendant laquelle vous DEVEZ IMPéRATIVEMENT aller au Japon.

La 3ème date est la durée du visa, 1 an dans mon cas.

Le visa ne comporte pas de date exacte d’expération, car il commencera à courir à partir du jour ou vous déposerez le pied au Japon. Si vous arrivez le 2 juin 2012 au Japon, votre visa sera valide jusqu’au 1 juin 2013. Si vous partez le 1er septembre, ce sera le 31 août.

Avec votre visa, l’ambassade vous remettra deux ou trois papiers, vous expliquant que la « Gaijin card » disparaît au profit de la « resident card », que le « re-entry permit » disparait totalement, ainsi qu’une liste « qui contacter si vous changez de situation (domicile, familiale …).

ps : je pense revenir sur ce post afin de corriger les fÔtes et de le remettre en forme, il s’agit d’un premier jet :)

[Guide] Comment se marier au Japon ?!

= Toujours valable en 2016 =

Un mariage civil au Japon (en mairie), ressemble comme deux gouttes d’eau à un mariage civil en France. On demande des papiers, on remplit des papiers, on rend des papiers, il y a donc beaucoup … de papiers. Le seul point (étrange), pour un non-Japonais, c’est qu’il n’y a tout simplement pas de cérémonie, on ne voit pas le maire, il vaut mieux être prévenu, ça surprend. En route pour les explications, voici, étape par étape, ce qu’il faut faire :

Lire la suite