Archives du mot-clé tampon

[Guide] Re-entry permit au Japon

Depuis Juillet 2012,  un nouveau système d’entrée et de sortie du territoire Japonais est en place. N’ayant eu mon Visa que recemment et n’ayant pas testé l’ancien système, je ne pourrais donc pas les comparer. Ce qui est sur, c’est que le nouveau système ne requiert presque aucune action de votre part.

A l’aéroport, il faut simplement remplir l’habituelle fiche d’embarcation, et le douanier vous tamponnera la fiche de désembarcation d’un simple tampon comme sur l’image suivante :

re-entry permit

/!\ Pensez à montrer votre « Zairyu card » à l’embarcation pour obtenir le précieux tampon, ca serait bête de se voir refuser l’entrée à votre retour au Japon par ce que rien n’est mentionné sur votre passeport !

NB : Aucune date n’est mentionné sur le re-entry permit. Il est simplement d’un an. Je disposais d’un an pour revenir au Japon, faute de quoi j’aurai du repasser par la case « Visa ».

NB : Le re-entry permit n’allonge pas la période du Visa. Si il vous reste un mois sur votre Visa, ce mois n’entre pas « en suspension » quand vous quittez le Japon. Il faut donc s’assurer que vous reviendrez bien avant la date d’expiration de votre Visa, sans quoi, dans ce cas la aussi, ce sera un passage par la case « nouveau Visa ».

NB : Il n’y a rien à payer.

carte de resident

[Guide] Obtenir la nouvelle carte de résident (Zairyu card).

Ce petit post n’est pas tout à fait une description répondant à la question « comment obtenir une carte de résident ? » mais plutot la simple description de « comment je l’ai eu en arrivant au Japon », pour les personnes qui peuvent être dans on cas, et qui comme moi, aime bien savoir ce qui va, ce qui doit se passer, à l’arrivée. Petit rappel : Marié à une Japonaise, j’ai obtenu un visa de conjoint auprès de l’Ambassade du Japon à Paris en Juin, et j’ai donc tout « plaqué » pour arriver au Japon deux mois plus tard, le 3 aout, par le KIX (Osaka).

Pour des explications concernant la « nouvelle » carte de résident par le gouvernement Japonais, c’est ici, et c’est en Anglais.

On l’appelle aussi la ZAIRYU Card.

http://www.immi-moj.go.jp/newimmiact_1/en/index.html

On trouve ici une très longue liste de Questions / Réponses (en Anglais : http://www.immi-moj.go.jp/newimmiact_1/en/q-and-a_page2.html#q149-a

Concretement, voici donc comment cela se passe quand vous arrivez à l’aéroport au Japon.

Carte de résident

Etape 1, l’arrivée et l’obtention de la carte :

L’arrivée à l’aéroport se fait comme d’habitude. Il y a toujours deux files pour séparer les étrangers et les Japonais, et quand arrive votre tour, après la prise d’empreintes (mouarf), le douanier scanne simplement la photo de votre passeport, vous fait patienter 30 secondes, et vous remet votre carte de résident toute neuve, c’est aussi simple que cela. Vous n’avez pas d’informations à donner, le douanier « se sert » sur votre passeport et les reporte sur votre carte. Moi qui craignait d’avoir à me justifier, à subir une fouille approfondie avec des gants de chirurgien (pour retrouver les petits ballon de cocaine dans les corps des gens dans les films), j’ai été rapidement rassuré. La prise d’empreintes est la seule chose ou il me serait possible de troller, le reste m’a semblé normal.

Sur le devant, vous trouverez divers informations comme :

  • Votre nom et prénom
  • Date de naissance
  • Nationalité
  • Les métiers pouvant être exercés (tous dans le cas du visa de conjoint).
  • Durée du Visa, numéro de passeport.

etc …

et au dos, plusieurs lignes, vierges, vous permettant d’inscrire votre adresse.

Attention, ce n’est pas à vous de le faire, le douanier vous remet d’ailleurs une notice explicative en ce sens, notice en Anglais et en Japonais, claire : Vous avez 15 jours pour vous rendre à la mairie et faire valider votre adresse par les services compétents, faute de quoi, votre visa sera caduc, il faudra repasser par la case « France » (à ne pas tenter donc).

Munis de ma carte en poche, je suis sorti très facilement de l’aéroport. Moi qui d’habitude était le candidat désigné pour la fouille des bagages et les questions idiotes du genre « Est ce que vous avez des magasines porno sans pixels avec vous ? » (je dois avoir une tête de pervers), cette fois ci j’ai eu l’impression que ma Zairyu m’ouvrait des (petites) portes. Pas de fouille cette fois ci donc !

resident card

Zairyu card

Etape 2, la validation de votre adresse à la mairie :

La mairie va vous donner un papier assez facile à remplir (mais tout en Japonais). Il vous faudra indiquer vos nom et prénoms, sexe, date de naissance, nationalité et autres banalités et surtout votre adresse au Japon.

On vous demande de laisser votre carte de résident à la mairie, on vous donne un numéro et on vous demande de repasser une heure plus tard.

Une heure après donc, vous revoila avec votre carte de résident en votre possession, et à son dos, votre adresse accompagnée du petit cachet (ou tampon, ou hanko). Vérifiez bien ce qu’a ecrit le préposé qui s’est occupé de votre carte, car dans mon cas, il l’avait daté du 10 aout 2013. Difficile d’ouvrir un compte bancaire par exemple avec une carte ou une information est fausse. Votre adresse étant écrite « à la main », et pas par une machine, une erreur est vite arrivée. Ils sont humains les Japonais après tout !(?)

Ma femme et moi sommes retournés à la mairie deux jours plus tard, et apres quelques excuses, de nombreuses courbettes et une rectification en 10 minutes chrono, tout est rentré dans l’ordre.

Ma carte est maintenant totalement valide !

images : l’image « youkoso Japan » avec empreinte provient de stippy.com