Archives du mot-clé temple

Fushimi inari (version de nuit)

J’en fais un post donc c’est une affirmation qui va sembler un peu étonnante mais le sanctuaire Fushimi inari taisha de Kyoto est surement un des sanctuaires que je déteste le plus, de jour. Peu de places trouvent de toutes les façons grâce à mes yeux à Kyoto tant la ville vomit de monde, victime de son succès.

LA solution, c’est « tout simplement » de visiter le sanctuaire la nuit car il ne ferme pas. Après 19/20h, vous aurez quasiment tout Fushimi inari rien que pour vous.

 

 

Fushimi-inari

Cliquez pour agrandir !

 

 

 

Fushimi-inari

 

Fushimi-inari

Et si vous désirez acheter une porte, parce que ca l’fait, voici les prix, de la plus petite à la plus grande !

七五三

Shichi-Go-San (七五三, les kanji pour 7, 5 et 3) est, au Japon, un rituel de passage traditionnel pour les enfants de 3, 5 et 7 ans. Il se déroule chaque année le weekend le plus proche du 15 novembre.

Ma fille ayant tout juste 3 ans, c’est donc à son tour :)

七五三

七五三

Changement de chaussures, quelques chose de plus confortable pour monter les marches du temple.

七五三

Mère et fille.

七五三

Certains jouets aussi sont sacrés ! Il faut les emmener partout sinon les larmes coulent !

七五三

RDV pour les 5 ans !

 

 

 

Daruma par-ci, daruma par là.

Le début d’année est, pour les Japonais, l’occasion d’aller au temple « prier ». Les photos ne reflètent malheureusement pas l’affluence que les temples et sanctuaires connaissent en cette période. C’est un peu l’équivalent des soldes au rayon chaussures d’un Printemps à Paris, en pire.

KatsuojidarumaDarumadarumadarumapretre

On ferme

20h l’hiver, dans un petit temple, le temps semble s’être totalement arrêté. C’est la pénombre partout, les corbeaux croassent, le froid mord la peau.

Dans une petite oasis de lumière, un jeune assistant attend la fermeture en pratiquant son instrument.

Temple

Sur le coté, c’est très certainement une des dernières personnes à venir prier ce soir.

temple

Ojizosama

Ojizosama

Les Ojizosama (ou Ojizosan) sont de petites statues que l’on trouve dans les temples, cimetières ou le long des routes. Elles sont liées au Bouddhisme.

Ce sont les gardiennes des enfants (d’ou le visage faisant penser à des enfants), et plus particulièrement des enfants qui meurent avant leurs parents. Elles sont censées protéger les enfants dans l’autre monde.

Les Ojizosama protègent aussi les pompiers et les voyageurs.