Archives du mot-clé Kyoto

Fushimi inari (version de nuit)

J’en fais un post donc c’est une affirmation qui va sembler un peu étonnante mais le sanctuaire Fushimi inari taisha de Kyoto est surement un des sanctuaires que je déteste le plus, de jour. Peu de places trouvent de toutes les façons grâce à mes yeux à Kyoto tant la ville vomit de monde, victime de son succès.

LA solution, c’est « tout simplement » de visiter le sanctuaire la nuit car il ne ferme pas. Après 19/20h, vous aurez quasiment tout Fushimi inari rien que pour vous.

 

 

Publicités

[Guide] Re-entry permit au Japon

Depuis Juillet 2012,  un nouveau système d’entrée et de sortie du territoire Japonais est en place. N’ayant eu mon Visa que recemment et n’ayant pas testé l’ancien système, je ne pourrais donc pas les comparer. Ce qui est sur, c’est que le nouveau système ne requiert presque aucune action de votre part.

A l’aéroport, il faut simplement remplir l’habituelle fiche d’embarcation, et le douanier vous tamponnera la fiche de désembarcation d’un simple tampon comme sur l’image suivante :

re-entry permit

/!\ Pensez à montrer votre « Zairyu card » à l’embarcation pour obtenir le précieux tampon, ca serait bête de se voir refuser l’entrée à votre retour au Japon par ce que rien n’est mentionné sur votre passeport !

NB : Aucune date n’est mentionné sur le re-entry permit. Il est simplement d’un an. Je disposais d’un an pour revenir au Japon, faute de quoi j’aurai du repasser par la case « Visa ».

NB : Le re-entry permit n’allonge pas la période du Visa. Si il vous reste un mois sur votre Visa, ce mois n’entre pas « en suspension » quand vous quittez le Japon. Il faut donc s’assurer que vous reviendrez bien avant la date d’expiration de votre Visa, sans quoi, dans ce cas la aussi, ce sera un passage par la case « nouveau Visa ».

NB : Il n’y a rien à payer.

Plaques d’égout

Pourquoi photographier des plaques d’égouts ? Parce qu’au Japon elles sont décorées aux couleurs du quartier ou de la ville dans lesquelles elles se trouvent !
De belles plaques d’égouts ? Quel étrange pays !

[Guide] Comment se marier au Japon ?!

= Toujours valable en 2016 =

Un mariage civil au Japon (en mairie), ressemble comme deux gouttes d’eau à un mariage civil en France. On demande des papiers, on remplit des papiers, on rend des papiers, il y a donc beaucoup … de papiers. Le seul point (étrange), pour un non-Japonais, c’est qu’il n’y a tout simplement pas de cérémonie, on ne voit pas le maire, il vaut mieux être prévenu, ça surprend. En route pour les explications, voici, étape par étape, ce qu’il faut faire :

Lire la suite