[Guide] Comment se marier au Japon ?!

= Toujours valable en 2016 =

Un mariage civil au Japon (en mairie), ressemble comme deux gouttes d’eau à un mariage civil en France. On demande des papiers, on remplit des papiers, on rend des papiers, il y a donc beaucoup … de papiers. Le seul point (étrange), pour un non-Japonais, c’est qu’il n’y a tout simplement pas de cérémonie, on ne voit pas le maire, il vaut mieux être prévenu, ça surprend. En route pour les explications, voici, étape par étape, ce qu’il faut faire :

  • Qui ?

Un couple mixte bien sûr, « Elle », Japonaise, et « moi », Français.

wp-1449979594031.jpg

  • Où ?

De mon point de vue, il vaut mieux, en termes de démarches pures, se marier au Japon, sans hésiter.
Je vis à Paris, et j’ai halluciné du nombre de pièces que ma mairie me demandait de fournir, et surtout, de faire traduire par un traducteur assermenté (qu’il faut bien payer). On sent un peu le poids du gouvernement, qui cherche à te compliquer la tâche. Anecdote pathétique, je demande à ma mairie : « Comment puis-je me marier avec une Japonaise ? », la gentille dame de l’accueil me tend une longue liste de papiers à fournir et de traducteurs pour un mariage mixte avec une … Chinoise. « Non Madame, ce n’est pas la même chose, je vous promets qu’ils n’ont pas la même langue ! » (sic). (A sa décharge, je réside dans le quartier Chinois de Paris, je vais le prendre comme un réflexe de sa part).
Coté Japonais, le nombre de pièces à fournir est étrangement peu élevé, et surtout, il nous est possible, à ma copine et moi-même, d’en faire des traductions libres, en s’aidant des modèles trouvés sur le site de l’Ambassade de France au Japon (AFJ pour faire court).

  • Les outils !

1. Du temps (2 à 3 mois).
2. Du courage
3. Le site de l’AFJ, et plus précisément cette page :

http://www.ambafrance-jp.org/spip.php?article1139

Et voici la même page mais en Japonais, pour votre conjoint :

http://www.ambafrance-jp.org/spip.php?article1316

  • Comment ?

La procédure se présente comme suit, l’AFJ va être normalement votre seule interlocutrice.

Version courte :

1. Obtenir des Justif. Français.
2. Obtenir des Justif. Japonais.
3. Envoyer le tout à l’AFJ.
4. Retirer le certificat de capacité à mariage à l’AFJ.
5. Se présenter à la mairie Japonaise du lieu d’habitation de votre conjoint avec ce certificat de capacité à mariage et des justif. Français et Japonais.

Résumé comme ca c’est facile.

Un peu d'amour ...

Version longue :

  • Obtenir les justif. Français :

– Une copie intégrale d’acte de naissance (CIAN). Ce papier s’obtient à la mairie de votre ville de naissance.
L’adresse super pratique si vous ne résidez plus dans votre ville de naissance, ou si vous ne voulez pas tout faire par courrier :

https://www.acte-etat-civil.fr/DemandeActe/Accueil.do

Les délais :

Entre la demande et la réception de mon acte de naissance, j’ai été assez surpris car tout s’est fait en une semaine, chapeau, je m’attendais au double, mauvaise langue que je suis. Demandez-le en double ou en triple, c’est gratuit.

Attention, élément très important, l’acte de naissance doit être daté de moins de 3 mois à la date du mariage fait à la mairie Japonaise. L’acte de naissance que vous allez recevoir comporte une date : « fait le XX/XX/20XX, il faut que votre mariage soit célébré dans les 3 mois. Quand vous recevez cet acte de naissance, le compteur est lancé. Gardez en tête qu’il s’obtient de toutes les façons très vite, et qu’en cas de dépassement de date, il ne sera pas très dur à redemander.

– Une photocopie de votre passeport et de votre pièce d’identité
3 fiches de renseignement à remplir, à télécharger sur le site de l’Ambassade de France.

Celle ci en double, un par conjoint : http://www.ambafrance-jp.org/IMG/doc/renseignements_chaque_epoux_CCAM-2.doc

Celle ci, en un seul exemplaire, pour le couple : http://www.ambafrance-jp.org/IMG/doc/renseignements_communs_CCAM.doc

Donc une fiche « Madame », une fiche « Monsieur », une fiche « le couple ».

Dans la case « date envisagée du mariage », ca ne sert à rien d’être très préçis. Ma femme et moi avions marqué « 25 mars », puis nous l’avons barré et remplacé par « 1er avril » et finalement notre calendrier nous a poussé au « 5 avril ». A mon avis, l’Ambassade de France demande ce renseignement simplement pour savoir si votre projet est cohérent. Si vous désirez vous marier en 2 semaines, ils vont rire et vous dire que c’est impossible.

  • Obtenir les justifs Japonais :

– L’acte de naissance Japonais s’appelle un « koseki-tohon ». Il faut qu’il soit aussi, comme le document Français, daté de moins de 3 mois à la date du mariage. La petite difficulté consiste ici à fournir une traduction que VOUS allez faire. Pas de panique, vous trouverez sur le site de l’Ambassade de France un exemple de traduction et surtout, vous avez votre conjoint(e), qui est normalement Japonais(e) (sinon ce post ne vous sert à rien) et qui, comme les choses sont bien faite, parle Japonais. Voici les modèles : http://www.ambafrance-jp.org/IMG/doc/Formulaire_pour_traduction.doc et http://www.ambafrance-jp.org/IMG/doc/Exempletraductiondekoseki.doc

C’est tout bête, la traduction libre est en fait la reprise, en Français, des informations importantes du koseki-tohon, afin qu’il soit compréhensible pour l’Ambassade. La traduction reprend des infos telles que les noms, les prénoms et la date de naissance des parents, l’adresse, etc etc … rien de sorcier, en fait on s’entraine à faire du copier-coller.

– Une photocopie du passeport ou d’une pièce d’identité comportant une photo.
– La fiche de renseignement « Madame », évoquée plus haut et normalement déjà remplie.

Félicitation, le dossier est prêt à être envoyé à :

Ambassade France au Japon
Section consulaire
4-11-44 Minami-Azabu, Minato-ku,
Tokyo 106-8514
Japon

Le dossier va prendre une semaine à arriver à Tokyo. Une fois arrivée, j’ai reçu un mail de l’AFJ m’expliquant les futures étapes :

Publications des bans dans les locaux de l’AFJ à Tokyo.
• Et en même temps les documents sont renvoyés à la mairie de votre résidence (oui je sais … cet aller-retour est assez bête), par valise diplomatique, également  pour une publication des bans.

Si personne ne s’est opposé à votre mariage au Japon ou en France, l’Ambassade éditera un certificat de non-opposition et pourra, dans la foulée, vous créer votre certificat de capacité à mariage demandé par la mairie Japonaise.

Deux points important :

• Le certificat est à retirer en main propre, à l’Ambassade, au Japon ! C’est une petite contrainte qui va falloir surmonter car tout le monde n’habite pas à Tokyo, ou même au Japon. Votre conjoint(e) ne peut pas retirer ce certificat à votre place. Il est nominatif et il faut justifier de son identité pour le retirer.
• Le certificat de capacité à mariage est valable un an à compter de sa création. Si vous avez un empechement à partir de là, pas de panique donc, vous pouvez différer le mariage.

Chronologie rapide :

J’ai envoyé mon dossier à l’AFJ le 24 janvier. Elle l’a reçu 5 jours plus tard le 29 et m’a dit l’envoyer tout de suite en direction de ma mairie, le lendemain, le 30 janvier. J’ai eu la joie de voir le nom de ma copine et le mien sur le tableau des bans de ma mairie à Paris le 02 mars (31 jours plus tard, la valise diplomatique n’est pas la valise la plus rapide du monde). Cette publication dure 10 jours et est renvoyée le lendemain vers l’AFJ, par valise diplomatique, ce qui peut prendre à nouveau entre 3 et 4 semaines.

######

Petite astuce, apparemment, le lendemain du 10ème jour de la publication des bans, il est possible de se rendre à la mairie (Française), et de demander à ce qu’ils fassent aussi le renvoi du document … par fax.

######

Ma mairie a donc faxé le certificat de non opposition un lundi à l’AFJ, et le lendemain, je recevais un mail de cette dernière pour me préciser que tout était valide, et que je pourrais avoir mon certificat de capacité à mariage deux jours plus tard (je cherche encore l’interêt du retour par valise diplomatique). L’aller s’étant fait en un mois et 10 jours, ce retour en 72h m’a plutôt très agréablement surpris.

Comme je le disais, tout le monde n’habitant pas Tokyo, vous avez la possibilité de demander l’expédition de ce certificat au Consulat de France à Kyoto (si c’est plus facile pour vous bien sûr). Il faut compter 2 jours pour le trajet en courrier Tokyo – Kyoto. Je ne sais pas si il existe d’autres consulats, mais résidant à Osaka, Kyoto s’est révelé être parfait pour ma femme et moi.

2 jours après l’expédition, j’ai reçu un mail du Consulat me précisant que le certificat de capacité à mariage était disponible à Kyoto, mais que c’était eux qui allait me fixer un RDV. N’hésitez pas à les « brusquer » un petit peu. Ma femme et moi les avons contacté avant d’être contacté en leur disant : « Salut, on a pas de RDV mais on sera à Kyoto tel jour à telle heure, on peut passer ? ». Réponse positive de la part du Consulat bien sur.

Adresse du Consulat :

Consulat de France à Kyoto
8 Izumidono-cho, Yoshida-Sakyo-ku, Kyoto 606-8301
Japon.
Tél : [81] (075) 761 2165
Fax : [81] (075) 761 2166
Mail : cgf.kyoto@ifjk.jp

Pour résumer les délais :

Envoi des papiers à Tokyo : 20 janvier
Réception à Tokyo : 29 janvier
Renvoi à Paris : 1 fevrier
Publication des bans : 2 mars
Fin publication des bans : 11 mars
Fax renvoyé à Tokyo : 12 mars
Courier envoyé à Kyoto : 13 mars
Certificat disponible à Kyoto : 15 mars

Let’s go to Japan !

Départ pour le Japon le 24 mars, le Consulat Français à Kyoto était très facile à trouver, et évidemment, tout le monde à l’intérieur parle Français plus ou moins bien, et le plus important, avec le sourire.
Le document que l’on m’a donné se présente comme une feuille A4, certifiant que l’Etat Français m’autorise à me marier au Japon, en double exemplaire, un en Français et un autre traduit en Japonais. Parfait !

On en revient à ce que je disais au début de ce post, le mariage civil au Japon est assez austère. Munis de ce précieux document, il ne reste plus qu’à se présenter tout bêtement à la mairie, avec votre passeport, quand vous voulez, rien de plus. Vous arrivez, vous dites : « je viens me marier », vous prenez un numéro, un papier à remplir (le  Konin todoke vierge) et vous patientez, un petit peu comme au pôle-emploi en France.

Pour le mariage, il faut suivre la ligne rouge !

Guide

Une fois que votre tour est arrivé, vous remettez simplement à la charmante dame qui vous accueille : Votre passeport, le certificat de capacité à mariage et le Konin todoke Kisai Jiko Shomei que vous avez remplit dans la salle d’attente. Ce sont des infos très simples comme les noms, prénoms, adresses etc …

C’est assez surprenant, car la charmante dame garde vos papiers, et vous demande de revenir … dans 20 minutes, le temps dans le cas de ma femme et moi d’aller au McDo (Je vous avais dit que c’était étrange, ca fera un souvenir à raconter aux enfants : « Oui, maman et papa ont été au McDo pendant leur mariage !). 20 minutes plus tard, nous revoila à la mairie. On nous fait un signe, nous remet un papier,  recupère nos passeports, on se fait des courbettes et on sort de la mairie … et … on est marié ?! Quoi ? « Ça y est on est marié ! » me dit ma copine, pardon, ma femme (c’est une habitude à prendre). Une fois le choc passé, c’est en fait à vous de vous organiser, de faire la fête, d’échanger les alliances, etc. Vous êtes maintenant officiellement marié au Japon.

Si vous désirez vivre au Japon, vous pouvez déja demander visa de conjoint à l’Ambassade du Japon en France (ils sont à Paris) [Les démarches sont ici]

Si vous désirez vivre en France, il faut attendre que l’AFJ « valide » votre mariage par sa transcription

Les démarches sont cependant loin d’être terminées, car vous êtes mariés au Japon, certes, mais il faut faire transcrire votre mariage Japonais en Français pour qu’il soit valable en France. Et qui c’est qui va le transcrire ? L’AFJ, encore elle !

Vous revoila repartit pour de nouvelles aventures, il faut dans l’ordre :

  1. Obtenir l’apostille sur votre Konin todoke Kisai Jiko Shomei (Apostille = un simple cachet du ministère des affaires étrangères Japonais avec la signature du maire à coté).
  2. Traduire votre Konin todoke Kisai Jiko Shomei (le Consulat de France à kyoto vous fournira  les documents, sinon ils sont imprimables sur le site de l’AFJ).
  3. Remplir un petit papier de renseignements (c’est assez redondant, avec encore et encore les mêmes renseignements).
  4. Envoyer le tout à l’AFJ.
  5. Patienter.

L’Apostille est le seul élément qui mérite ici des explications, il faut se rendre à la Prefecture (d’Osaka dans mon casmais il en existe une dans chaque ville), donner votre Konin todoke Kisai Jiko Shomei (le papier que nous avions rempli à la mairie), et le récupérer le lendemain [A Osaka, la préfecture est juste à coté du Chateau d’Osaka (OsakaJo)]. La mairie ferme à17h même à l’autre bout du monde. Je suis arrivé à 16h58, et je suis repassé le lendemain après midi.

[NB. Il est possible d’avoir l’apostille par courrier si vous devez impérativement rentrer en France, mais je ne possède pas énormement d’informations sur ce sujet. Je sais simplement qu’il faut deposer ou envoyer à la Prefecture une enveloppe pré-timbrée avec votre adresse Française dessus. Je crois aussi avoir lu qu’une autre solution consistait tout simplement à donner une dérogation à votre femme. Si vous décidez de demander l’apostille par courrier, il faut compter deux semaines de traitement.]

Envoyez le tout à l’AFJ, et pensez à joindre une Japan Letter Pack ou tout autre enveloppe pré-affranchie à l’AFJ pour qu’ils puissent vous renvoyer vos documents.

Vous n’avez plus qu’à attendre que l’AFJ transcrive votre mariage Japonais en Français et vous fasse parvenir votre certificat de mariage et votre livret de famille, normalement en moins d’un mois.

Les délais plus précisement :

19 avril :  tous les documents sont envoyés à l’AFJ, depuis paris.

2 mai : AFJ me dit avoir reçu les documents, la transcription commence.

19 mai : 1 mois exactement après l’envoi, reception par ma femme, au Japon du Livret de famille Francais et de deux copies de l’acte de mariage.

TADAAA !

Pensez à regarder les commentaires plus bas, il y a pas mal d’informations interessantes, comme Isako, qui s’est mariée à Tokyo.

Un autre exemple de mariage au Japon, sur un autre blog, ICI.

Et encore un autre, ICI.

Publicités

311 réflexions sur “[Guide] Comment se marier au Japon ?!

  1. Bonjour,
    Merci pour toutes vos histoires :) tres enrichissant. Je suis actuellement dans les démarches pour me marier au Japon, avec une japonnaise.
    Une question me trotte.. je n’arrive pas à savoir si un ami français, demeurant en France, peut servir de témoin.

    Si quelqun d’entre vous à la réponse ou un temoignage relatif à cette situation, merci de m’informer.

  2. Salut à tous et merci pour toutes ces informations!

    Comme un grand nombre ici, je vais me marier au Japon avec une Japonnaise.
    Il me reste une question à laquelle je n’arrive pas à trouver la réponse, au sujet des témoins.

    J’aimerais que mon meilleur ami francais, demeurant en France, soit l’un des témoins, le deuxième étant une des soeur de ma fiancée.
    est ce possible?
    J’ai pu voir sur un forum anglophone qu’un étranger pouvait etre témoin.. mais j’ai « entendu dire » qu’il fallait qu’il soit au japon…

    Si l’un d’entre vous à une idée sur la question, une histoire informative, ou une réponse claire et nette, merci de m’en faire part.
    Cordialement

    Ludo

    1. Salut,

      Je n’ai vu de contre-indication de ce genre pour le témoin. Le seul pb, c’est qu’il faut que ce témoin signe les papiers. Si le témoin est au Japon, ça se fait en 1 min sur un coin de table. Si il faut envoyer les papiers en France et tout le tralala, ça complique énormément le processus.

  3. Salut,
    Merci pour cet article qui est super interessant.
    Nous sommes aussi sur le point de franchir le pas avec mon amie.
    Je suis en train de préparer les documents concernant le certificat et un pb se pose à moi.
    Dans les piéces nécessaires tu indique passeport et pièce d’identité et sur le site il est marqué passeport et carte nationale d’identité.
    J’ai mon passeport et mon permis de conduire cependant ma carte d’identité est périmée et je n’avais pas pensé à en refaire une. Croyez vous que le permis de conduire soit acceptable ?
    J’ai mail l’administration mais toujours pas de réponse.

    Je suis assez inquiet sur ce point.

    merci pour vos réponses

    1. Salut, j’ai noté « passeport et pièce d’identité » mais en fait je parlais de carte nationale d’identité (CNI), de mémoire (Je n’ai d’ailleurs pas de permis de conduire).
      Je ne pense pas qu’il faille stresser, si tu as un passeport (c’est l’essentiel) ET un permis (qui est une pièce d’identité d’après la loi), ca devrait être tout bon.
      Bon après, tes interlocuteurs sont humains, ils peuvent aussi faire/dire des betises, ne prend pas tout comptant ce qu’ils te disent et n’hésitent pas à fouiller sur internet quand les réponses te semblent bizarres/injustes etc.
      Bon courage, tu verras, une fois validé, tu te diras que finalement ce n’était pas si dur :)

      1. merci pour ta réponse.
        L’administration est toujours tatillonne à chaque fois que je m’y frotte.
        D’ou mon appréhension.
        j’attends leur réponse mais tu es plus rapide qu’eux !

      2. Salut,

        J’ai eu la réponse de l’administration.
        Selon eux le permis de conduire ne peut pas remplacer la carte d’identité. Cependant ils précisent que si au moins l’un de mes parents est né en France seul le passeport sera nécessaire. (j’adore ces règles sorties du chapeau).

        J’en profite pour poser une autre question :
        Je suis venu avec un visa touriste me sera t il possible de passer au visa epoux dans la foulée.
        Quand je regarde les documents nécessaire au changement de statut de visa, dans la catégorie spouse visa, il y a très peu de documents indiqués.

        Ce qui me géne c’est de devoir attendre encore un mois pour obtenir la reconnaissance par la france de mon mariage. N’est il pas possible d’introduire la demande sans cela ?

      3. Salut !

        « Sorties du chapeau » c’est exactement ça. Si tu trouves des textes de loi qui disent le contraire (que le permis est utilisable par ex), il ne faut pas hésiter à le leur montrer. A chaque fois que j’ai pris contact avec eux (ok, presque a chaque fois), j’ai du leur dire comment faire …

        Je n’ai malheureusement pas la réponse pour le passage de touriste à époux mais je crois avoir lu dans les commentaires que c’était possible, mais qu’il fallait faire attention aux délais.

Something to say ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s