Fushimi inari (version de nuit)

J’en fais un post donc c’est une affirmation qui va sembler un peu étonnante mais le sanctuaire Fushimi inari taisha de Kyoto est surement un des sanctuaires que je déteste le plus, de jour. Peu de places trouvent de toutes les façons grâce à mes yeux à Kyoto tant la ville vomit de monde, victime de son succès.

LA solution, c’est « tout simplement » de visiter le sanctuaire la nuit car il ne ferme pas. Après 19/20h, vous aurez quasiment tout Fushimi inari rien que pour vous.

 

 

Sponsored Post Learn from the experts: Create a successful blog with our brand new courseThe WordPress.com Blog

WordPress.com is excited to announce our newest offering: a course just for beginning bloggers where you’ll learn everything you need to know about blogging from the most trusted experts in the industry. We have helped millions of blogs get up and running, we know what works, and we want you to to know everything we know. This course provides all the fundamental skills and inspiration you need to get your blog started, an interactive community forum, and content updated annually.

Fushimi-inari

Cliquez pour agrandir !

 

 

 

Fushimi-inari

 

Fushimi-inari

Et si vous désirez acheter une porte, parce que ca l’fait, voici les prix, de la plus petite à la plus grande !

Osaka Japon tanabata école japonais

Tanabata, la fête des étoiles.

Le 07 juillet, c’était Tanabata. Au Japon, c’est la fête des étoiles (si tu veux en savoir plus, wikipédia est ton ami).

Pour l’occasion, l’école de ma fille organisait donc un petit festival très convivial. Trainant rarement dans les écoles maternelles quand je n’avais pas d’enfants (hé ouais), ce fut pour moi et pour ma fille une première plutot sympa.

Pour l’occasion, les petits portent tous des yukata.

Osaka Japon tanabata école japonais

Qui dit festival dit danse. Un tambourin (non, ce n’est pas le vrai nom, c’est comme ca que je l’appelle) est placé au centre du festival, sur une estrade, et les gens dansent autour.

Osaka Japon tanabata école japonais

Aujourd’hui c’est le tour des enfants !

Osaka Japon tanabata école japonais

Les professeurs font des combat de fesses-sumo, si si.

Osaka Japon tanabata école japonais

Une bonne ambiance, des bons souvenirs :)

Osaka Japon tanabata école japonais

Osaka Japon

What’s on your mind?

Il est des fois ou certaines photos ne sont pas spécialement belles mais évoquent quelque chose d’intéressant pour son auteur (moi). Cette photo en fait partie.

Le Japon est un pays ou les gens travaillent beaucoup (attention, je ne parle pas d’efficacité hein, c’est un autre sujet) et les trains, le soir, sont souvent remplis de gens fatigués, la tête plongée dans le smartphone ou les yeux perdu dans le vide pensant très certainement à la journée similaire qui les attend le lendemain.

Cette photo évoque pour moi cet instant. Un « moment Japon ».

Osaka Japon

 

[vidéo] Fragments de Japon

J’ai depuis quelques mois des bouts de vidéos qui traînent sur mon PC, j’ai donc subitement décidé de les coller bout à bout, d’y ajouter une petite musique et de « balancer » le tout tel quel. Deux heures de « montage » plus tard, 2 min 40 de vidéo, sur tout et rien à la fois.

Cerisiers et petites rues, de nuit

Cette année n’est pas forcement la meilleure des années à Osaka. Les cerisiers sont magnifiques, d’un blanc éclatant MAIS … il pleut et le ciel est affreusement blanc. Blanc sur blanc, il est donc quasi impossible de prendre une photo potable (selon mes standards hein) d’un quelconque cerisier :/

La solution, les prendre de nuit, malgré les limitations matérielles imposées par mon petit appareil photo !

 

La plus japonaises des carpes

Ce week end direction l’expo park d’Osaka. Les cerisiers ne sont pas encore en fleurs, la nature s’eveille, gentillement et surtout les carpes, toujours pretes à s’approcher pour obtenir un peu de nourriture !

Certaines carpes attendent, la bouche ouverte, de recevoir de la nourriture (ce qui explique qu’elles soient souvent énormes)

et voici la fière représentante du Japon !

 

Technique photo – Bokeh Panorama / Bokehrama

Késséssé ?

Le Bokehrama est une technique qui combine deux techniques, le bokeh et le panorama. (on dit aussi « la méthode Brenizer », c’est le nom de famille de la première personne à avoir vraiment vulgarisé cette technique)

  • Un bokeh c’est un flou « artistique » (wikipedia) sur les zones situées hors-focus. Les gens disent habituellement « du flou » (vous pourrez vous la péter en disant « bokeh »).
  • Un panorama *hum-hum* c’est un panorama (une vue grand angle, peu importe le sujet).

Le bokehrama permet d’obtenir le meilleur des deux techniques dans une seule photo. Du bokeh dans un grand angle, chose normalement impossible.

Mais comment fait-on ?

Il va falloir vous équiper de :

  • Votre appareil photo : il doit disposer du mode M (Manual). Un Sony Nex5 pour moi.
  • Un objectif : quelque chose que ne soit pas un grand angle. J’utilise un 50mm dans cet exemple.
  • Un logiciel : pour vous permettent d’assembler des photos, « Image Composite Editor » (ICE) de Microsoft est gratuit, léger et très rapide. J’utilise quelques fois Lightroom.

Je parle d’assemblage de photos car pour réaliser ce bokehrama, nous allons en fait en prendre une petite dizaine/vingtaine de photos et … les assembler, tout simplement (vous allez vite comprendre).

Etape 1 / Trouvez un petit spot tranquille.

Il y a quelques contraintes pour prendre un bokehrama.

  • Il faut par exemple à tout prix éviter tout ce qui pourrait bouger. Passants, animaux, tout ce que le vent pourrait faire bouger, etc, sont à éviter, au moins à vos début. Avec un peu d’expérience et de dextérité, « ca l’fera », mais plus tard. On commence pépère.
  • Lors de la prise des 10/20 photos, l’appareil doit rester immobile. Utiliser un trépied reste idéal mais c’est largement faisable à main levée.
  • TRES IMPORTANT : passez en mode Manuel. Le focus, les ISO, la balance des blanc, tout, tout, tout doit être en mode Manuel.

Ce dernier point est important. Quand vous aurez trouvé votre spot, passez en mode M, faites le point sur votre sujet, vos autres réglages (au moins les ISO) et …

Etape 2 / Mitraillez !

Ne faites pas attention à la qualité de la photo ci dessus, tout semble flou, le format n’est pas bon, PNG au lieu de RAW.

Deux points importants lors de la prise de vos 10/20 photos

  • Shootez avec un chemin précis en tête, histoire de ne pas prendre deux ou trois fois le même endroit en photo, et surtout pour ne pas oublier un endroit (photo ci dessus).
  • Faites légèrement se chevaucher les photos que vous allez prendre (photo ci dessous).

Il faut se faire chevaucher les photos, non seulement à l’horizontale, mais aussi à la verticale. C’est un petit coup à prendre, pas bien difficile. Au pire, comme ci dessous, faites une tonne de photos (ouais, quand je disais « mitraillez », je ne déconnais pas !).

Une fois que vous avez toutes vos photos, ouvrez votre logiciel pour qu’il les assemble, tout simplement.

Le résultat brut, avec un focus au centre de la rue, sur l’intersection.

Il ne reste plus qu’à passer par votre logiciel de retouche d’images préféré et le tour est joué. (c’est encore ici un exemple de retouche, à-la-va-vite, ne tapez pas).

L’effet n’est pas super-super visible sur mon exemple mais le but n’est pas non plus que cela saute aux yeux. Pour obtenir le même résultat avec une seule photo, il faudrait un objectif grand angle coutant la peau des f*sses, ici c’est réalisé avec un objectif ayant couté 20€.

Voici d’autres exemples peut être un peu plus parlant :

N’hésitez pas à laisser un lien vers vos photos si vous voulez tenter l’expérience !