Journal de père – l’équilibre du langage.

La petite a donc maintenant 17 mois et au niveau de la compréhension, je suis admiratif (oui, le vrai mot c’est « gaga »). Il y a quelques mois, elle ne comprenait que quelques phrases, voir quelques mots, et encore je pense que c’était surtout lié à la mélodie du langage et à la répétition de certains sons. Quand on dit tous les jours à 18h pétante « on va à la douche ? » , je pense que même le chat comprend.

Il s’est passé quelque chose dans son petit cerveau il y a quelques jours car :

  • Elle comprend des phrases « hors contexte » – si nous sommes au supermarché et que je lui demande si elle veut prendre une douche, elle me dit « non ».
  • Elle comprend des mots que je n’avais jamais prononcé (directement) avant.
  • Elle associe plusieurs mots pour faire passer une idée – « crayon » + « livre » + « table », faut pas être Einstein pour comprendre qu’elle veut ses crayons pour dessiner.

Ce qui m’étonne encore plus (oui, ca veut dire encore plus « gaga »), c’est que ma femme a la possibilité de faire la même chose mais en japonais. La petite réagira de la même manière.

Toutes les questions (de la vie courante bien sur) y passent et à ma plus grand surprise, tout semble compris dans les deux langues.

Il y a quand même une légère différence entre les informations qui rentrent et celles qui sortent. Si ma fille semble comprendre le japonais de ma femme et mon français, elle se trompe encore un peu quand à la langue à utiliser avec tel ou tel parent. l’input est bon, l’output un peu moins.

Si le présentateur répète encore une fois Oishiiii je …

Je pense que cette différence vient du fait que nous résidons au Japon, et que par conséquent, le Japonais est partout, et surtout, à la TV.

Alors que nous sommes seul à midi, ma fille et moi, et que nous « parlons » en français, elle me dit souvent, « oishiiii » (« c’est bon » en japonais). Il m’est quasi impossible de lui faire dire « c’est bon ». C’est à cause d’une chose toute bête, H24 passent à la TV des émissions ou les gens ne font que goûter tout se qui se présente à eux en ressassant ce fameux « oishiiiii ».

Le problème pour nous parents, et surtout pour moi, français au japon, est alors de tenter de maintenir un même niveau de vocabulaire dans les 2 langues.

Je garde la petite le matin quand ma femme travaille et l’après midi, nous inversons les rôles. Nous n’avons pas le temps de nous concerter à midi pour savoir ce que la petite à appris récemment.

Quand nous nous apercevons qu’un mot manque dans un des deux langages, nous tentons tout simplement d’y remédier.

Si je reprends l’exemple précédent, après m’en être aperçu, j’ai beaucoup répété « c’est bon » à ma fille afin qu’elle s’en imprègne. J’aimerais vous dire qu’elle utilise maintenant « c’est bon » autant qu’ « oishiiii » mais ce serait faux. L’important n’est pas tant de lui maintenant coûte que coûte son niveau de français, mais qu’elle sache que ce mot existe et qu’elle peut l’utiliser avec son père.

Enfin bref, ya du boulot !

Publicités

10 réflexions sur “Journal de père – l’équilibre du langage.

  1. Y’a t-il des DVD en français que tu pourrais lui acheter (des dessins animés par exemple, ou des émissions ludiques) ? Effectivement, c’est incroyable comme le cerveau des bébés est « perméable » : il peut tout à fait apprendre plusieurs langues en même temps^^ Comme tu dis, ce qui est dur, c’est qu’étant au Japon, elle est plus en contact avec le japonais n_n. J’y pense ! Plus tard, peut-être, pourrait-elle fréquenter des groupes d’enfants parlant français ?

  2. bonjour,

    le bilinguisme n’est pas du tout un souci. Ta petite sait trés bien que les mots que tu prononces sont différents de ceux prononcés par sa maman. Et ce n’est pas un souci pour elle, elle s’adapte et je pense même qu’elle fait exprés d’utiliser un mot de japonais quand elle s’adresse à toi, voire de français vis à vis de sa maman ! Elle teste tout ! c’est à cet âge là que le fils d’une amie danoise « parlait »français à sa mére et danois à son pére français. biz

    1. Salut !

      Je ne me fais pas trop de soucis pour son Japonais-francais-anglais pour le moment. Je reste juste vigilant, certains couples autour de moi étant dans le même cas que moi, mais on complètement loupés l’approche du français et de l’anglais. Le bébé ne parle alors que français. C’est du gâchis.

      1. je suis bien d’accord, l’immersion tot permet de développer le langage et dans toutes les langues !!!
        garde les trois langues, la petite saura jongler et s’adapter. Biz

  3. vivant l’inverse (vivant en France), je laisse ma fille largement s’exprimer en japonais à la maison, sachant qu’en dehors elle développera forcément le Français.
    Par contre comment fais-tu pour introduire en plus une 3e langue?

    1. Il n’y a pas encore à proprement parler d’introduction à une 3e langue à vrai dire. En fait je parle bcp en anglais à ma femme, mais tjs en français à la petite (et ma femme tjs en japonais). Du coup elle nous entend parler mais ne pratique pas du tout. J’espère qu’elle aura quelques facilités qd mm du coup.
      (En fait je realise que c’est qd mm une introduction à une troisième langue)

Something to say ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s