Archives pour la catégorie Street

Le festival du feu

Le Festival du feu prend place à Ikeda, au nord d’Osaka. C’est un festival vraiment sympa dans le sens ou il n’est pas énormément fréquenté (d’un point de vue Japonais, car il y a quand même énormément de monde).

Ce festival est aussi assez court puisqu’il ne dure pas toute la journée mais une bonne partie de la soirée.

*** cliquez sur les images pour les agrandir***

On peut croiser beaucoup de monde portant un yukata.
Ikeda fire festival Japon

La foule n’est pas compacte mais il est parfois difficile de s’approcher des « chars ».Ikeda fire festival JaponUn « char » s’approche.
Ikeda fire festival JaponEn voilà deux, avec les hommes les accompagnant, tentant de le pas faire tomber ces torches géantes qui sont portées à bout de bras.Ikeda fire festival Japon Ikeda fire festival JaponIkeda fire festival JaponIkeda fire festival JaponQuand les torches manquent de tomber, tout le monde s’y met et tentent de les redresser.Ikeda fire festival JaponJapon oblige, il doit y avoir autant de policiers et gardes que de festivaliers …Ikeda fire festival Japon

Il faut juste oser pousser la porte.

Entre les gratte-ciel d’Osaka, les petites rues, ou se cachent de minuscules mais excellents restaurants/bars.

De l’extérieur, les éclats de rire se mélangent aux chansons fredonnées sur de vieux karaokés, le tout étouffé par les portes et murs sans fenêtres. Les bières s’entrechoquent, il faut juste oser pousser la porte.

Rue d'Osaka, Japon

Les petites rues d’Osaka

rue d'osaka, Japon

Les petites rues d’Osaka

Une (courte) histoire de caisse-enregistreuse

Le Japon et la sécurité, c’est une grande histoire d’amour. La délinquance existe, mais concerne surtout le vol de vélo.

Le reste est plutôt hallucinant pour moi => le bon coté du Japon.

Alors que je pensais avoir (presque) tout vu, cette semaine fut particulièrement surprenante. Ci joint deux photos :

caisse enregistreuse 1

Première pièce à conviction, la caisse de ce restaurant est située à l’extérieur du restaurant. Alors oui, c’est un couloir, une sorte de galerie, mais c’est vraiment très fréquenté et la caisse reste souvent plusieurs (très) longues minutes sans surveillance.

caisse enregistreuse 22éme cas, au konbini, j’ai eu la surprise de trouver la caisse ouverte face à moi pendant une bonne 40aine de secondes, les liasses de 10.000 yen à quelques centimètres du comptoir.

Ils sont fou ces Japonais, ils sont fous …